Dhal de lentilles corail au lait de coco // Coconut red lentils dhal

Les lentilles font parties de la famille des légumineuses et appartiennent « à la famille des papillonacées. La lentille corail doit son nom à sa couleur rose orangé. Consommée depuis la préhistoire, on retrouve ses premières traces en Chine, en Inde et en Asie Mineure. Il existe de nombreuses sortes de  lentilles et les spécialistes supposent même qu’elles composaient déjà la principale source d’alimentation des bâtisseurs des pyramides en Egypte. Elles ont été introduites en Europe par les Romains. » (1)

Les lentilles sont riches en protéines, en minéraux et en fibres, ce qui les positionnent comme aliment d’excellence pour tous les végétariens et végétaliens (pour rappel, nous avions évoqué les protéines végétales ici). Mais les lentilles vertes nécessitent un temps de cuisson de minimum 30 min, tandis que les lentilles corail ne nécessitent que 15 à 20 min de cuisson, ce qui est un vrai plus : facilité d’utilisation et rapidité de préparation. Elles peuvent être déclinés selon les envies : en soupe, en purée, en salade, en accompagnement, etc.


Saviez-vous que 2016 est l’année internationale de la légumineuse ?

Maintenant oui !

La FAO a en effet lancé cette action afin de « sensibiliser l’opinion publique aux avantages nutritionnels des légumineuses dans le cadre d’une production vivrière durable, à l’appui de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. La célébration de cette Année sera une excellente occasion de favoriser des rapprochements dans toute la chaîne de production de manière à mieux exploiter les protéines issues des légumineuses, à renforcer la production de légumineuses à l’échelle mondiale, à tirer un meilleur parti de la rotation de cultures et à trouver des solutions aux problèmes qui se posent dans le commerce des légumineuses. »

Pour en savoir plus, c’est ici.


Aujourd’hui, je vous propose un dhal, une recette assez tendance sur les réseaux sociaux que j’ai réalisé sans suivre de recette précise et qui s’est avérée délicieuse !

« Le mot dhal, que l’on retrouve également écrit dal, dahl ou daal, désigne en Inde et au Népal plusieurs légumineuses de type lentille. Par analogie, c’est le nom donné à un plat indien à base de légumineuses. » (2) On pourrait donc faire des dhals de pois cassés, de haricots rouges, etc !

Cette recette est 100% végétale, facile, rapide et délicieuse. On peut la servir seule, en accompagnement de spaghettis de courgettes par exemple, éventuellement avec du riz ou des naans (petits pains indiens plats à base de farine de blé et cuit sur la paroi brûlante d’un four).

IMG_20160423_003540


drapeau_anglaisLentils are part of the legumes family, and have been part of the human diet since aceromic Neolitic times, being one of the first crops domesticated in the Near East. Archeological evidence shows they were eaten 9,500 to 13,000 years ago. Lentil colors range from yellow to red-orange to green, brown and black. While the green lentils are not very easy to cook and take at least 30 min, red lentils just need 15 to 20 min, which is a real asset : ease of use and quick preparation ! They can be used as a side, in soups, salads, etc.

Lentils are rich in protein, minerals and fiber, which positioned it as an excellent food for all vegetarians and vegans (we already talked about plant-based proteins here).

Dhal (or dal, dahl, daal) is normally a dried pulse (lentil, pea, or beans) which has been split. Nowadays, the word dhal is also used to name the thick stew prepared from these pulses, which is an important part of several cuisines such as Indian, Nepali, Pakistani, Sri Lankan or Bangladeshi cuisine.

This recipe is vegan, fully plant-based, easy, quick and delicious. You can use it as a side dish with zucchini spaghetti or rice, or as it is with naans (a flat indian bread made with wheat flour).

Did you know that 2016 has been proclamed the International Year of Pulses by the FAO ? Now Yes !

To learn more about it, please click here.


ingred BIG

Pour 2 – 4 personnes (selon les appétits et selon si on l’utilise en guise d’accompagnement ou en plat principal).

  • 1 cup de lentilles corail (225 g)
  • 1/2 gros oignon blanc (70 g)
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 cup de crème de coco en briquette (235 g) ou de lait de coco bio en conserve dans laquelle vous ne prenez que la crème* (220g environ)  (contient moins de conservateurs que la crème de coco en briquette du super marché, juste de la chaire de coco, de l’eau et de gomme guar, ce qui permet dans ce cas là de ne pas avoir d’intrants pour les personnes intolérantes au gluten par exemple). J’ai testé les deux, le résultat est similaire.
  • 1/3 càc de gingembre en poudre
  • 1/2 càc de piment doux
  • 1 càc de Ras el Hanout (mélange d’épices marocaines)
  • 2 pincées de piment d’Espelette
  • Coriandre hachée (environ 2 càS)
  • 2 – 3 oignons verts sans le bulbe (23 g)
  • Bouillon de légumes bio (ici j’ai utilisé 1 bouillon de légumes bio pour faire 500 ml environ de bouillon

* Vous obtenez la crème en laissant la conserve une nuit au frais : la crème et l’eau vont se séparer, avec au dessus la crème et en dessous l’eau.

Note : Il est important de désacraliser le fait de cuisiner, tout le monde peut apprendre à cuisiner et même y prendre goût. Désacraliser car beaucoup de personnes ressentent un stress à l’idée de cuisiner une recette si jamais la quantité est dépassée… il faut prendre du recul, s’écouter, suivre ses envies et surtout expérimenter. Certes, le résultat sera forcément différent (pas forcément mauvais!) mais c’est comme cela qu’on apprend, en tentant telle ou telle association et en se plantant (ou pas!). Parfois, ce sera délicieux et vous aurez trouvé une nouvelle association, et parfois, ce le sera beaucoup moins :), mais vous saurez pour la prochaine fois que cette association n’est pas judicieuse ! Le maitre mot : prendre du plaisir à cuisiner, en pleine conscience idéalement (pas avec votre mental qui pense à la lessive à faire, aux courses du lendemain, à la réunion de mercredi prochain, etc!), à découvrir de nouveaux ingrédients (de nouveaux légumes, fruits, condiments, épices…), à expérimenter et enfin à savourer un délicieux repas [végétal!] beau, bon et qui fait du bien à nos petites cellules en leur apportant les nutriments dont elles ont besoin ! 🙂

L’avantage avec cette recette est que vous pouvez la décliner à l’infini avec :

  • plus ou moins de lait de coco (donc pas de stress si vous avez 190 g seulement ou 240 g, le résultat sera légèrement différent, mais essayer. Commencer par en mettre une petite quantité, testez, rectifier, bref écoutez-vous),
  • différentes herbes fraiches (pourquoi pas du persil, de l’oseille…),
  • différentes épices (curry, cumin, …),
  • pourquoi pas ajouter des dès de courge en même temps que les lentilles en début de recette (c’est délicieux!),
  • bref customisez là selon vos envies du moment !

methode BIG

  1. Préparer le bouillon de légumes : mettre dans une carafe ou une casserole, le bouillon et l’eau chaude.
  2. Laver les lentilles corail et les égoutter.
  3. Emincer l’oignon blanc, et préparer vos quantités d’épices et de lait de coco.
  4. Mettre un fait-tout (ou une grande casserole) à chauffer sur feu moyen. Une fois ce dernier chaud, ajouter le filet d’huile d’olive et ajouter l’oignon. Si le feu est trop fort (il faut éviter que les oignons caramélisent / noircissent), réduire le feu. Laisser les oignons cuire légèrement, puis ajouter les lentilles, les épices, la crème coco et la moitié du bouillon. Mélanger. Laisser cuire à feu moyen en tournant régulièrement afin d’éviter que le fond n’accroche. Bien surveiller car la cuisson va très vite ! Un fois que le liquide est absorbé, rajouter le restant de bouillon.
  5. Mettre dans un plat, laisser légèrement refroidir (5 min). En attendant, ciseler la coriandre et hacher les oignons verts.
  6. Garnir le dhal de lentilles corail de coriandre et des oignons verts, et servir. (On peut tout à fait mélanger avant de servir, mais c’est moins sympa pour la présentation ! :-))

dhal


ing EN bigdrapeau_anglais

For 2 to 4 persons depending on how you serve it (as a main dish or as a side dish).

  • 1 cup red lentils (225 g)
  • 1/2 large white onion (70 g)
  • a bit of olive oil
  • 1 cup coconut cream in pack (235 g) or organic coconut cream (from a can of coconut milk in which you take only the cream*) (approximately 220g) (this second option is really interesting has it contains less additives and preservatives than the coconut cream in pack found at the classical supermarket, it is just coconut flesh, water and guar gum, allowing to not have too much risky substances for gluten sensitive people, for example). I tested both, the result is similar.
  • 1/3 tsp powdered ginger
  • 1/2 tsp soft chili (capsicum) 
  • 1 tsp Ras el Hanout (mix of morocan spices)
  • 2 pinches of chili flakes
  • Chopped cilantro (approx. 2 tbsp)
  • 2 – 3 green onions without the bulb (23 g)
  • Organic vegetable stock (I have used one dried cube of vegetable stock to make approx. 500 ml stock)

method EN big

  1. Prepare the vegetable stock: put in a jug or saucepan, broth cube and hot water (or just use home vegetable stock).
  2. Wash and drain the lentils.
  3. Chop the white onion and prepare quantities of spices and coconut milk (a good mise en place is really important when doing a recipe).
  4. Place a cooking pot (or a large saucepan) under medium heat. Once it is hot, add the olive oil and the onion. If the heat is too strong, just reduce it in order to avoid the onions to darken. Let the onions cook slightly, then add the lentils, spices, coconut cream and half of the vegetable stock. Stir well and let cook over medium heat, stirring regularly to prevent the bottom from sticking. Be careful because cooking is very fast! Once the liquid is absorbed, add the remaining stock. Let it getting absorbed.
  5. Put the obtained preparation in a dish, let cool slightly (5 min). Meanwhile, chop the coriander and green onions.
  6. Garnish the lentils dhal with cilantro and green onions, and serve. (You can definitely stir the greens before serving, but it’s less nice for the presentation! :-))

* You get the cream by putting the coconut milk can into your refrigerator for a whole night: the cream and water will separate, with cream on top and water at the bottom.

Note: It is important to demystify the act of cooking, anyone can learn how to cook and even starting to love it. Demystify because so many people experience stress at the thought of cooking a recipe if they ever put more or less of an ingredient… you have to step back, listen to you, believe in you, follow your envies and above all experiment. Certainly, the result will inevitably be different (not necessarily bad!) but that’s how you learn, trying this or that association and make mistakes (or not!). Sometimes the combo you tried will be delicious and you will have found a new association, and sometimes it will be not that good :), but you will know for the next time that this association is not to redone! The key word: have fun cooking, mindfully ideally (not  with your mind thinking about the laundry to do, the food shopping of the day, of your next meeting, etc!), discovering new ingredients (new vegetables, fruits, condiments, spices …), experimenting and finally enjoying a delicious meal [plant-based!] that is beautiful for the eyes, tasty for the taste buds and good for your cells by providing them the appropriate nutrients! 🙂

The advantage with this recipe is that you can decline with:

  • more or less coconut milk (so no stress if you have only 190 g or 240 g, the result will be slightly different, but try it. Begin by putting a small amount, test, adjust, listen to you!)
  • various fresh herbs (parsley why not, sorrel …)
  • different spices (curry, cumin, …)
  • why not add diced squash along with the recipe early lenses (it’s delicious!)
  • so, feel free to customize that recipe according to your desires of the moment!

a6a0756137fd905bb4cc677fdec16dd8

 . . .

I would love to hear from you if you try the recipe, so do not hesitate to leave a comment below or to use the hashtaf #pimpmegreen on Instagram.

. . .

N’hésitez pas à me faire savoir si vous testez la recette en laissant un commentaire dans l’article ou en taggant vos essais avec le hashtaf #pimpmegreen si vous etes sur Instagram.

Bon appetit

signature

dhal 2

(1) Wikipédia

(2) Source Celnat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.