Qu’est ce que la naturopathie ?

La naturopathie comme hygiène de vie

« La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin » Hippocrate

Autant d’approches qui font du naturopathe un conseiller en hygiène de vie et un acteur pour la promotion de la « santé durable » (contrairement à la médecine allopathique, la naturopathie ne considère pas la santé comme l’absence de tout symptômes, mais comme un état d’harmonie, de complet bien être physique, mental et social (cf. définition de l’OMS de 1946)).

La naturopathie vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu ainsi qu’à aider l’organisme à s’auto-régénérer grâce à des moyens naturels… » (d’après la Fédération Française des écoles de Naturopathie).

La naturopathie enseigne les lois de la santé et de l’hygiène de vie. Elle fait appel aux éléments naturels et aux compétences du thérapeute, à savoir :
  •  Les aliments : bionutrition, biodiététique, réglage alimentaire
  • L’air : exercices physiques et respiratoires
  • L’eau : bains chauds, froids, tièdes, dérivatifs, applications internes et externes
  • Les plantes : phytologie, aromatologie, élixirs floraux
  • La terre : se recharger au contact de la nature et des éléments naturels
  • La lumière : exposition douce aux rayons lumineux
  • Le toucher : techniques manuelles, réflexologie
  • La relaxation : gestion du stress et relation d’aide
  • Une qualité d’écoute chaleureuse et bienveillante favorisant les échanges

 » Que ton aliment soit ton seul médicament  » Hippocrate

La naturopathie puise ses racines dans les grandes traditions hygiénistes et médicales du monde :
  •  en Occident, avec la médecine hippocratique
  • au Moyen Orient avec les antiques médecines sumérienne, égyptienne, juive, essénienne et arabe
  • en Afrique avec les tradi-praticiens
  • en Extrême Orient avec les médecines ayurvédique, chinoise et tibétaine
  • en Amérique avec la médecine amérindienne
En Occident, Hippocrate demeure l’une des grandes figures emblématiques dont les deux principes de base sont « d’abord ne pas nuire » et « que ton aliment soit ton premier remède ». Dans sa philosophie et ses pratiques, la naturopathie intègre cinq principes fondateurs :
  •  Causalisme : rechercher les causes premières des troubles (1) ou des maladies rencontrées dont les symptômes ne sont que la conséquence
  • Vitalisme : comprendre et accompagner les énergies qui animent le vivant et qui confèrent à l’être humain la capacité de conserver ou de retrouver le chemin de la santé
  • Humorisme : envisager la santé par l’équilibre de la qualité des « humeurs (2)» du corps en corrigeant les surcharges et les carences qui altèrent le terrain biologique de l’individu
  • Vision unitaire : considérer que l’être humain n’est pas qu’une simple somme d’organes ou de systèmes mais une globalité physique, énergétique, émotionnelle, psychique et sociale
  • Individualisation : chaque individu étant un être unique, il convient dans chaque cas, sur la base d’un bilan de vitalité personnalisé, d’adapter et d’harmoniser les moyens naturels choisis
(1) « la cause de la cause », selon Hippocrate
(2) Les différents liquides du corps: sang, lymphe, différents sérums intra et extra-cellulaires
Texte issu du site internet d’ISUPNAT, Institut Supérieur de Naturopathie :

signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.