relax_massage

Guest post – « Massage & Hygiène de vie » par Angélique

Aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir de laisser la place à Angélique, une des mes amies destinée à devenir une naturopathe fort compétente !

Nous aborderons aujourd’hui un thème cher à tout naturopathe, le massage. Angélique vous explique le pourquoi du comment !

Bonne lecture,

signature


Bonjour,

Avec la Miss de PIMP ME GREEN nous avons participé à une journée de formation sur le massage du visage et du crâne. L’année dernière déjà, nous étions en binôme pour apprendre le protocole du massage du dos. J’ai tellement apprécié cette nouvelle expérience que j’ai eu envie d’écrire un article sur les bienfaits du massage. Merci à Sarah pour l’accueil qu’elle réserve à mon article sur son site.

Le massage évoque chez de nombreuses personnes un moment relaxant et de bien-être et il en existe un nombre invariable : massage californien, ayurvédique, shiatsu, holistique, thérapeutique, énergétique… L’approche de cette discipline en Europe, n’est pas la même que celle en Asie. Si nous aimons avoir un massage plutôt doux et relaxant, le massage asiatique est beaucoup plus énergétique et va venir insister sur des points bien précis et parfois même assez douloureux. Celui-ci a pour finalité la stimulation des méridiens : d’après la médecine orientale, l’énergie circule dans le corps le long de ces trajets énergétiques qui sont au nombre de 14.

Au fur et à mesure du temps, les styles et les techniques évoluent, pourtant l’art d’aider le corps à s’équilibrer par le toucher existe depuis des temps immémoriaux. Hippocrate, médecin grec et père de la médecine moderne, préconisait un massage par jour pour entretenir une bonne santé. Il estimait même que tout médecin doit savoir pratiquer le massage sur ses patients.

En naturopathie, les techniques manuelles sont aussi reconnues pour leurs bienfaits sur le corps et l’esprit. Elles font partie des dix techniques enseignées lors du cursus de formation, et elles feront aujourd’hui l’objet de cet article.

En dernière partie nous aborderons quelques conseils de bases pour un massage réussi. Si vous voulez vous initier, je ne peux que vous inviter à vous lancer et à vous inscrire à une journée de formation. Le toucher étant à la portée de chacun d’entre nous, tout le monde est en mesure de masser.

L’OBJECTIF DU DRAINAGE EN NATUROPATHIE :

  • Les bienfaits sur l’appareil circulatoire et la peau

En naturopathie, les techniques manuelles ont pour but de mettre en mouvement les liquides de notre corps à savoir, le sang, la lymphe, les sérums (cet ensemble des liquides est appelé «humeur»), grâce aux pressions exercées par les manœuvres plus ou moins superficielles sur la peau.

Les échanges du bain humoral sont favorisés par action mécanique, le mouvement créé permet les phénomènes physiologiques suivants sur l’appareil circulatoire : l’augmentation de la chaleur provoquée par les frictions, permettent une vasodilatation des vaisseaux, ce qui provoque l’augmentation de la filtration et la diffusion du sang. Concrètement cela signifie que l’accès aux nutriments est amélioré, tout comme l’élimination des déchets vers les organes filtres.

Le massage aura donc plus de bénéfices pour votre corps si tous vos émonctoires sont ouverts. Je pense notamment aux glandes sébacées et sudoripares de votre peau qui permettent l’élimination de deux types de déchets : colloïdaux (sébacés, également appelés « colles ») et cristalloïdaux (cristaux).

C’est pourquoi il est intéressant de d’abord faire un passage au sauna avant de faire un massage ; la chaleur permet l’ouverture des pores de la peau et de débuter le travail d’élimination par la transpiration qui sera ensuite compléter par le massage.

  • Le rôle de la peau en naturopathie

La peau appartient au système tégumentaire, c’est l’organe le plus important de notre corps. Souvent oublié, il remplit pourtant des rôles essentiels : c’est un réservoir nutritif en éléments vitaux (graisses, protéines, sucres, eau). Durant la journée, la peau stocke les déchets que le corps va déstocker la nuit. Ces déchets, une fois remis en circulation, seront filtrés et éliminés.

Ce phénomène devient difficile lorsque trop de déchets se retrouvent dans l’organisme, ces derniers peuvent se fibroser et créer des adhérences. Ces amas de déchets provoquent une difficulté circulatoire, suivi d’une souffrance cellulaire. Votre peau devient un « organe poubelle » et perd en vitalité ; votre organe superficiel devient froid, sec, douloureux. Alors un petit conseil, pour éviter les surcharges il faut vider son « garde-manger », c’est-à-dire faire du sport et si vous le pouvez pratiquer quelques jours de mono-diète ou mieux se lancer dans un jeûne (cf. l’article de Sarah « Le jeûne késako ? »).

  • Les bienfaits du massage sur le système nerveux

Comme énoncé dans le paragraphe précédent, nous avons vu que le massage stimule la circulation de tous les liquides. Intéressons nous maintenant plus particulièrement au sang.

Par les pressions exercées, la filtration du sang augmente dans l’ensemble du corps sans même que la pression artérielle n’ait à augmenter du fait des manœuvres du masseur. Les vaisseaux du système circulatoire se dilatent, c’est le phénomène de vasodilatation. En parallèle, la même quantité d’oxygène arrive à alimenter les cellules de notre organisme.

La vasodilatation, du fait de la baisse de pression artérielle et de la bonne oxygénation des tissus, va permettre au corps de faire ralentir l’activité de ses fonctions vitales. Le résultat de ces phénomènes physiologiques impactera directement le système nerveux ; le système sympathique, qui est le mode d’état d’alerte du corps va laisser place au système nerveux parasympathique, qui est celui de la détente musculaire et nerveuse. En d’autres termes, le massage favorise l’état de lâcher prise et aide le système nerveux à se recharger, car le système nerveux sympathique est « mis au repos » durant un massage.

Outre l’explication purement physiologique, le toucher en lui-même favorise l’état de relaxation. Prenez l’exemple des mères qui cajolent instinctivement un nourrisson en train de pleurer : uniquement grâce au contact l’enfant est rassuré et se calme. Le massage permet de créer un dimension émotionnelle, il est méditatif et soignant sur le plan psychologique, c’est un excellent moyen de s’ancrer dans son corps.

Si nous voulons faire un lien entre les deux paragraphes, nous dirions qu’ils mettent en lumière le fait que le massage contribue à réduire le stress auquel est soumis l’organisme. L’ensemble du corps profite de l’état de relaxation du système nerveux, ce qui permet au corps de se tonifier physiquement et mentalement.

POUR RETENIR L’ESSENTIEL :

L’approche naturopathique concernant les techniques manuelles est basée sur l’importance des échanges, la circulation des liquides, et même le mouvement.

Le mouvement est permis par les différentes pressions exercées au niveau de la peau et aussi grâce à l’ouverture des capillaires sanguins, qui dépend lui-même de l’état de relaxation dans lequel nous nous trouvons lors d’un massage. C’est pourquoi le massage est à la fois utilisé en cure désintoxication (elle permet d’éliminer les surcharges métaboliques), mais elle permet aussi de se revitaliser (lâcher-prise = mise au repos du système nerveux).

Notez bien qu’il s’agit d’une technique dite « passive ». Si vous n’avez pas le temps de vous faire masser, alors allez marcher, courir, bouger, bref faites du sport. L’exercice physique reste la méthode la plus active (plus détoxifiante et plus revitalisante) pour faire circuler toutes vos humeurs et vous mettre de bonne humeur par la même occasion.

Et pourquoi pas ne pas continuer à vous chouchouter en programmant un sauna et un massage après une séance sportive ?

 massage-calf-xl

En naturopathie, une technique s’utilise rarement seule. Elle est toujours inscrite dans le cadre d’une cure qui répond à des objectifs. Le massage seul est limitant, l’associer à d’autres techniques (par exemple l’exercices physiques et la diététique) inscrit cette démarche dans le cadre d’une approche globale de bien-être. Elle devient dont une méthode préventive et hygiénique.

  • Les effets du massage :

– Effet désintoxiquant par action mécanique → agit sur la circulation des liquide

– Effet relaxant par le toucher → relation masseur et receveur

– Effet stimulant par l’action réflexe → agit sur les terminaisons nerveuses + détente musculaire

Effet énergisant par l’action sur le plan mental et émotionnel → le receveur se réapproprie son corps, le mental se relaxe et peut engendrer des idées positives

CONSEILS POUR UN MASSAGE RÉUSSI :

Voici les conseils que j’ai pu glaner tout au long de ma formation et qui me semblent être essentiels pour un massage réussi.

Abordons tout d’abord les points pratiques :

  • MATÉRIEL :

– La table de massage doit être adaptée à votre taille pour ne pas vous abîmer le dos et assez lourde afin qu’elle reste immobile ;

– Un drap pour protéger la surface de votre table (les huiles essentielles sont assez violentes pour le tissu de votre table) ;

– Une grande serviette de bain ou bien une couverture pour couvrir le receveur du massage ;

– Votre préparation d’huiles essentielles (certains massages comme le Shiatsu par exemple se font sans huile). Vous pouvez utiliser des mélanges tout prêts vendus en magasin bio comme ceux de la marque WELEDA ;

  • CHECK-LIST DU MASSEUR :

– Retirez vos bijoux ;

– Limez vous les ongles afin que le massage n’en devienne pas désagréable pour la personne ;

– Votre pièce doit être assez chaude ;

– Votre tenue doit être confortable et de préférence ample de sorte à ce qu’elle ne vous gêne pas dans vos mouvements (je trouve qu’un pantalon de Taï Chi convient très bien à cette tâche) ;

–  Avant de commencer, faites le vide dans votre tête et procédez à quelques échauffements (tête, épaules, nuque, mains…).

  • PREMIERS PAS DANS LE MASSAGE :

Au début vous devrez apprendre un protocole qui correspond en fait à la structure de votre massage (massage du dos, du crâne, de tout le corps…).

La méthode est bien entendue essentielle mais elle ne fait pas tout. Un minimum de notions en anatomie et beaucoup de pratique sont les éléments d’un massage réussi. Par ailleurs, plus vous vous ferez masser vous-même, et plus votre massage sera agréable pour la personne massée, car vous serez conscient des sensations qu’une technique procure sur le corps.

Avec l’expérience, vous arriverez à piocher les techniques de massage les plus appropriées aux besoins du moment de la personne. Patience !

Une dernière chose qui a son importance, lorsque vous massez, employez toute la force de votre corps. Attention, cela ne veut pas dire que vous devez vous prendre pour un « mammouth ». Cela sous-entend que lors d’un massage ce ne sont pas uniquement les mains qui travaillent mais tout le corps.

Aidez-vous de votre souffle également, votre massage en sera d’autant plus puissant.

Vérifiez également votre posture afin de préserver votre dos. Gardez-le bien droit, sinon vous vous fatiguerez inutilement.

  • LA RELATION MASSEUR-RECEVEUR :

La relation entre le masseur et le massé est primordiale. Accueillez la personne avec toute votre bienveillance et soyez à l’écoute de ses besoins, et surtout apprenez à développer votre ressenti, c’est juste une question d’entraînement. Essayez de sentir avec vos mains les zones qui auront besoin d’une attention particulière. Essayez réellement de ressentir la qualité de chaque tissu de la personne que vous massez et à la fin partager vos impressions avec elle.

Ce retour d’expérience permettra à la personne de mieux se connaître et pourquoi pas de l’inciter à prendre mieux soin d’elle (par exemple, si vous sentez comme des cristaux  sous sa peau, le sujet a de fortes chances de présenter un terrain acide. Ou encore dites-lui si vous ressentez des tensions à des endroits particuliers).

L’observation du corps et des réactions de la personnes donnent beaucoup d’indices sur son état. Lui faire part de vos impressions est une bonne chose et apportera une réelle valeur ajoutée à votre massage. C’est par vos retours que vous provoquerez des prises de conscience chez l’individu et l’aiderez à retrouver le chemin de la santé.

La pratique du massage est particulière, nous donnons sans rien attendre en retour. C’est pourquoi il est important d’être le plus neutre lorsque vous massez.

Notre formateur dit toujours «Vous devez être un «canal» qui permet de donner à la personne masser ce dont elle a besoin». Comprenez par là que ce n’est pas votre énergie qu’elle doit prendre, car jusqu’à preuve du contraire vous en avez besoin.

D’ailleurs massez uniquement si vous êtes à l’aise et plein d’énergie. Enfin, assurez-vous que le receveur soit en bonne santé. Les techniques manuelles ne sont pas anodines, comme nous l’avions vu plus haut, les pressions exercées sur le corps provoquent la circulation de nos liquides. C’est la raison pour laquelle il est important d’avoir une bonne vitalité pour obtenir tous les bénéfices du massage sur notre corps.

Voici une liste de contre-indication, issue du livre «La Bible du massage» de Susan MUMFORD:

Ne massez pas si le receveur a :

– une infection

– de la fièvre

– des problèmes cardiaques

– de l’hypertension artérielle

– un cancer non traité

Évitez de masser sur :

– des varices

– une grosseur non diagnostiquée

– des problèmes dermiques

– des coupures

– une éruption cutanée

POUR FINIR :

J’aime beaucoup masser car il faut savoir être à la fois rigoureux et en parallèle faire appel à son intuition et à sa sensibilité. De plus, c’est une magnifique une technique de régénération pour le corps lorsque le massage est bien pratiqué.

J’espère que vous aurez envie d’aller vous faire masser ou bien pourquoi n’essayerez-vous pas d’offrir un massage à quelqu’un?

Testez-le sur vous-même (dans de cas renseignez vous sur les techniques de Do In), testez sur votre moitié, votre enfant, les membres de votre famille et même vos animaux, je peux vous affirmez qu’il y aura toujours des volontaires.

Vous verrez que le toucher est une réelle forme de communication.

Pour moi, le massage c’est comme offrir un sourire avec vos mains. 🙂

Angélique

massage_01

Sources :

Cours sur les techniques manuelles : ISUPNAT

« La bible du massage » de Susan MUMFORD

Photos prises sur Google Images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *