Remède #3 – Bicarbonate de soude

Vous avez sûrement dû déjà entendre parler du bicarbonate de soude, cette poudre blanche, inodore, au goût légèrement salé … utilisée en cuisine, au sein de produits ménagers ou d’hygiène corporelle naturels, ou alors en guise de remède en santé naturelle. Cet article vous livre ce qu’il faut savoir sur cette substance « à tout faire » !

Couramment appelé Bicarbonate de « soude », il faut savoir que cette appellation est erronée. En effet, son vrai nom est en fait « bicarbonate », c’est-à-dire sel de sodium. On peut également retrouver sur les étiquettes « carbonate acide de sodium » ou « hydrogénocarbonate de sodium ». Il ne doit pas être confondu avec la soude caustique, une substance hautement corrosive, très dangereuse pour la peau et les muqueuses, et le bicarbonate de potassium, un sel basique inodore.

Qu’est-ce que le bicarbonate de soude ?

Le bicarbonate de sodium, de formule chimique NaHCO3, est composé de sodium, d’hydrogène, de carbone et d’oxygène. Il nait de la rencontre du gaz carbonique de l’atmosphère et de l’eau salée. On le trouve dans les océans et sous forme de dépôts minéraux.

Il existe plusieurs procédés de fabrication (attention, on rentre dans le détail, cela sera probablement du charabia pour certains !) :

  • Aux Etats-Unis, où les dépôts sont importants, il est extrait du trona, un mélange de bicarbonate de sodium et de carbonate de sodium.
  • En Europe, qui ne possède pas de minerais, il est fabriqué à partir de calcaire – ou carbonate de calcium – et de sel de gemme – chlorure de sodium – selon un procédé mis au point par Ernest Solvay. En usine, le calcaire est brulé dans un four à chaux pour en récupérer le dioxyde de carbone (CO2). Celui-ci est alors nettoyé et comprimé, puis injecté sous forme gazeuse dans de la saumure, au sein d’une tour où il fait cristalliser le sel en carbonate de sodium. Il est remis en solution dans l’eau, et on y injecte du dioxyde de carbone. On obtient des cristaux, qui sont filtrés, puis séchés. Le bicarbonate de sodium prend alors la forme d’une poudre blanche.
  • Dans le reste du monde, certains producteurs remplacent le sel de gemme par du sel de mer.

Quel que soit le procédé d’obtention, le bicarbonate est « écologiquement et socialement acceptable. Son bilan carbone est neutre ». Il est biodégradable.

Pour la petite histoire, outre-atlantique, on l’appelle Baking soda, ou « la petite vache » au Québec, en référence à l’invention du bicarbonate de sodium, en 1846, par deux boulangers new-yorkais, John Dwight et Austin Church, commercialisé sous la marque Cow Brand, dont l’emblème était une vache ! Mélangé à du lait, ce produit se révéla semblable à la levure de boulanger. Une révolution en pâtisserie.

Comment choisir son bicarbonate de sodium ?

Deux facteurs sont à prendre en compte selon l’utilisation prévue : la qualité et la granulométrie (taille des grains).

Parmi les différentes qualités existantes, on retrouve :

  • Le bicarbonate « technique » et celui réservé à l’alimentation animale, deux formes peu pures, à utiliser uniquement pour le bricolage et le ménage.
  • Le bicarbonate « alimentaire », celui qu’on trouve au supermarché, est le plus polyvalent: ménage, hygiène, cuisine, bricolage, rien ne lui fait peur. C’est celui que je vous recommanderai.
  • Le bicarbonate « pharmaceutique », un grade plus pur mais aussi plus cher.

Concernant la granulométrie, la taille des grains peut varier de 50 micromètres à 1 mm. Pour ce qui est de l’usage en cuisine ou en produits de beauté, un grade fin est à privilégier.

Comment le conserver ?

Ranger dans un récipient 100% hermétique, il est possible de garder le bicarbonate éternellement. Si un doute apparait quant à la fraicheur d’un bicarbonate découvert au fond d’un placard, mélanger ½ càc de ce dernier avec 2 càc de vinaigre dans une coupelle. Si une effervescence apparait, le bicarbonate est toujours fonctionnel.

shutterstock-bicarbonate-de-soude-cuisine-astuces-00-ban

Source ConsoGlobe

Quels sont les vertus du bicarbonate de sodium au niveau santé ?

Rappelons que le bicarbonate de sodium est naturellement présent dans l’organisme et se charge de réguler le PH sanguin. Il est ce que l’on appelle en chimie un tampon. Il ramène au pH neutre de 7 aussi bien l’acidité que l’alcalinité.  Ses priorités sont multiples :

  • Anti-acide
  • Maintien de l’équilibre acido basique
  • Alcalinisant (combat l’acidose)
  • Neutralise les déchets acides (type acide urique)
  • Déordorat
  • Fongistatique

Comment l’utiliser d’un point de vue santé ?

Je précise que ce ne sont que des recommandations. Ce remède, comme n’importe qu’elle technique, s’incorpore dans le cadre d’une cure naturopathique qui aura été définie avec votre naturopathe en fonction de votre tempérament, de votre énergie vitale, de votre toxémie, de vos antécédants personnels et familiaux, des pathologies actuelles s’il y a, etc. 

USAGE INTERNE

  • Cure d’entretien : ½ à 1 càc de bicarbonate dans un verre d’eau de source le matin à jeun et/ou au coucher et/ou deux heures après les repas. Si forte acidose, un verre matin et soir.
  • Post repas de fête : ½ à 1 càc de bicarbonate dans un verre d’eau de source DE SUITE après le repas.
  • Phases aïgues de rhumes et petites maladies : prendre cette même solution toutes les 4 heures pendant quelques jours puis revenir à la cure d’entretien.

USAGE EXTERNE

La concentration est plus ou moins élevée selon l’usage que l’on veut en faire :

  • Compresses : 1 à 2 càS ou plus par litre d’eau de source.
  • Gargarismes pour la gorge : utilisé la même solution que pour les compresses.
  • Pâte : mélange de bicarbonate et eau de source.
  • Bains : 1 à 3 tasses dans l’eau du bain.

bicarbonate-beaute_shutterstock_566235736-e1495280116866 Credit Marc Bruxelle MOD

Source ConsoGlobe – Credit Marc Bruxelle

Voici quelques recettes extraites du livre « Le dictionnaire à tout faire du bicarbonate : 1001 usages » de Inès PEYRET, aux Editions DAUPHIN.

le-dictionnaire-a-tout-faire-du-bicarbonate-9782716314732_0

santé naturelle

  • Acné, boutons : appliquer un peu de pâte bicarbonate et eau de source sur le bouton le soir. Il est possible d’ajouter quelques gouttes de citron ou de vinaigre pour accompagner le bicarbonate dans sa mission. Pour atténuer les cicatrices d’acné : ½ càc de bicarbonate + ½ citron pressé, mélanger et appliquer pendant que ça « pétille ». Peu également servir à traiter les rides et les rougeurs.
  • Ampoules : plonger les pieds dans une cuvette d’eau additionnée de 3 càS de bicarbonate, pendant au moins 15 min.
  • Arthrite, rhumatisme, goutte (l’acidité du terrain par une hygiène de vie acidifiante en est à l’origine) : une dose de bicarbonate dans un verre d’eau permet de neutraliser les effets d’un repas acide. Selon Gérald Litwack, professeur de médecine moléculaire et cellulaire, l’alcalinité produite en buvant du bicarbonate peut dissoudre les douloureux cristaux d’acide urique de la goutte et calmer l’inflammation de l’arthrite. Au coucher ou 2H après le diner, boire un grand verre d’eau additionné d’une ½ càc de bicarbonate + bain au bicarbonate pour compléter.
  • Brûlures légères : diluer 4 càS de bicarbonate dans 1 L d’eau froide et verser sur la zone concernée pour soulager immédiatement. Cela empêchera en même temps la formation de cloques. On peut aussi utiliser la solution pour y tremper une gaze et s’en servir de compresses à appliquer sur la zone.
  • « Brulures » d’ortie causées par l’acide formique (que l’on retrouve dans le dard des abeilles et celui des fourmis, d’où son nom) : peut être neutraliser par le bicarbonate. Préparer une solution avec ½ tasse de bicarbonate dans une cuvette d’eau chaude. Y plonger les parties concernées.
  • Cals, cors, autres durillons : bain chaud avec du bicarbonate + masser avec une pâte faite avec 1 càc de bicarbonate et quelques gouttes d’eau.
  • Coup de soleil : bain ou compresse pendant au moins 20 min. Laisser l’eau sécher tout seul.
  • Coupures et blessures : enlever les saletés en appliquant la pâte de bicarbonate habituelle, laisser agir 1 min et rincer. Autre possibilité sur une vilaine plaie très sale : saupoudrer une bonne dose de bicarbonate sur la blessure, puis verser du vinaigre dessus (attention, ça pique). Une fois l’effervescence terminée, tremper la plaie dans un grand volume d’eau.
  • Fatigue : le bicarbonate est un produit dopant qui peut avoir un effet significatif sur l’endurance et la vitesse des sportifs de haut niveau. C’est un alcalin qui augmente le pH sanguin et semble faire diminuer la production d’acide lactique. Diluer ¼ càc de bicarbonate, 2 càc de vinaigre de cidre bio et 1 càc de miel dans un grand verre d’eau. Buvez lentement pendant que ça pétille. Pour la version hot, utiliser de l’eau chaude et une pincée de piment de cayenne.
  • Grippe, rhume, rhume des foins, sinusite : ½ càc dans un verre d’eau 6 fois par jour à 2h d’intervalle le premier jour. 4 fois par jour le 2eme jour. Matin et soir le 3eme jour et uniquement le matin ensuite jusque disparition du rhume ou de la grippe. Compléter le traitement avec des lavages de nez recommandés par les chercheurs de l’Académie de Médecine Chinoise Traditionnelle de Beijing qui déclarent un taux d’efficacité de 92-97% sur plusieurs années, avec une solution de bicarbonate à 5% dans l’eau bouillie et tiède, 2 à 3 gouttes dans chaque narine toutes les 3h soit 6 fois par jour. Il est possible d’utiliser le neti pot (en sanskrit neti veut dire nettoyage du nez) : dans une tasse ‘eau bouillie et tièdie, ajouter ¼ càc de bicarbonate et ¼ càc de sel de mer. Dans la tradition ayurvédique, il recommande de prendre un bain au bicarbonate et au gingembre (pendant que l’eau chaude coule, ajouter 1/3 tasse de bicarbonate et 1/3 de gingembre en poudre), s’immerger jusqu’au cou pendant 30 min en sirotant une décoction de gingembre.
  • Insomnie : prendre un bain chaud relaxant avec une bonne rasade de bicarbonate.
  • Mal aux pieds, pieds enflés : les plonger dans une cuvette d’eau fraiche avec une tasse de bicarbonate. Possibilité d’y ajouter une poignée de glaçons.
  • Piqures d’insectes / piqures de méduse : recouvrir avec la pâte de bicarbonate classique, mélanger 2/3 bicarbonate avec 1/3 d’eau. Appliquer plusieurs fois par jour, laisser sécher avant de rincer.
  • Verrues : pâte avec ½ càc de bicarbonate et quelques gouttes d’huile de ricin. Appliquer sur la verrue, cacher avec un sparadrap ou un morceau de ruban adhésif, le soir et le garder toute la nuit. Continuer jusque disparition.
  • Problèmes bucco dentaires : le bicarbonate neutralise les acides libérés par les résidus alimentaires coincés entre les dents qui attaquent l’email des dents et favorisent l’apparition de caries.

                       – Dentifrice : pâte de bicarbonate et citron ou vinaigre, 2 fois par semaine.

                       – Bain de bouche : 1 càc de bicarbonate + 1 càc de sel dans un grand verre d’eau tiède.

                       – Gencives douloureuses: appliquer du bicarbonate avec le doigt directement sur la zone. Fonctionne aussi sur les poussées dentaires des bébés.

Beauté naturelle

Gommage des peaux mortesmélanger en quantité égale bicarbonate, miel et sel. Se frotter avec, laisser agir quelques minutes et rincer. On peut y ajouter des HE.

Déodorant : le bicarbonate seul absorbe les mauvaises odeurs et neutralise le développement des bactéries responsables des émanations indésirables. Option 1 : passer les doigts sous l’eau, saupoudrez de bicarbonate et presser le dessous des aisselles et autres endroits stratégiques. Option 2 : mélanger ½ tasse de bicarbonate + 1 càS de fécule de maïs ou de kaolin. Option 3 : pour toute une semaine, mettre 2 càS d’huile de coco dans un récipient en verre, faire fondre au bain marie. Ajouter 2 càS de bicarbonate et 10 gouttes d’HE de mandarine ou 5 gouttes aux choix de cannelle, géranium, jasmin, Ylang Ylang. Bien mélanger.

Pour éliminer résidus gel, laque et autres produits coiffants sur les cheveux : mélanger 1 càc de bicarbonate avec son shampooing habituel et se laver les cheveux. Rincer et appliquer un après-shampooing. Pour dégommer les pellicules, laisser ce mélange agir 5 min avant de rincer.

Cuisine

Spray nettoyant pour rincer fruits et légumes BIO : dans un vaporisateur, verser une tasse d’eau, une tasse de vinaigre, 1 càS de bicarbonate et le jus d’1/2 citron. Vaporiser les fruits et légumes à nettoyer, laisser oeuvrer 5 min et rincer à l’eau.

Pour les confitures ou compotes : ajouter 1 càc de bicarbonate permet de neutraliser l’acidité.

Pour la cuisson du chou-fleur : ajouter 1 càc de bicarbonate à l’eau de cuisson permet de neutraliser les odeurs et limiter les problèmes de digestion. Attention, les légumes cuisent plus vite.

Entretien

Nettoyant universel : diluer 2 càS de bicarbonate + 1 tasse de vinaigre blanc dans 1L d’eau chaude. Il est possible d’ajouter quelques huiles essentielles.

Toilettes : pour remplacer les gels Javel nocifs, mélanger 2 càS de bicarbonate + 2 càS de vinaigre + ½ càc de savon noir liquide + 2 tasses d’eau + HE en option. Transvaser dans un vaporisateur une fois l’effervescence passée et pulvériser les toilettes.


lecture recom

J’ai dernièrement eu la chance de lire le livre « LABO ZERO CONSO » de Marie-France FARRE aux Editions Eyrolles. Ce livre est très bien fait, et regorge de recettes naturelles à utiliser au quotidien. Les photographies sont sublimes, les explications justes et claires. Une ode à la simplicité, au minimalisme, au respect du vivant. Je vous le recommande vivement !

Marie-France Farré est naturopathe certifiée depuis septembre 2016 (CERFPA) et spécialisée en nutrition végétale (certificat Plant-Based Nutrition de l’université américaine eCornell obtenu en décembre 2016). Elle est également auteure culinaire, anime des ateliers et donne des cours de cuisine. Vous pouvez la retrouver sur son superbe blog « Save The Green« .

Présentation Labo-zero-conso

 « Vous rêvez d un mode de vie plus minimaliste ? Vous souhaitez remplacer vos cosmétiques habituels par des produits naturels sans casser votre tirelire ? Vous avez envie de faire vous-même vos produits ménagers mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Entourée d’une équipe d expertes, Marie-France Farré, naturopathe holistique, vous livre de nombreux conseils et plus de 50 recettes bio et simples comme bonjour pour prendre soin de votre santé, de votre beauté et de votre maison. Moins d emballages, moins de dépenses inutiles, moins de substances néfastes pour votre santé et pour l environnement… Et quelle satisfaction d’utiliser des lessives, des sprays nettoyants et des shampoings faits maison ! Alors, passez en mode green et adoptez des gestes plus sains et écologiques au quotidien ! »

1498485052-Sommaire Labo Zéro Conso


. . .

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous si vous avez des remarques ou questions.

signature

. . .

Source image de garde : https://soin-du-corps.ooreka.fr/astuce/voir/353562/vertus-du-bicarbonate-de-soude-sur-la-peau

4 réflexions au sujet de « Remède #3 – Bicarbonate de soude »

  1. Génial!

    J’adore ces nouveaux articles (remèdes) supers intéressants / complet!
    Je suis ton blog de près depuis un moment. Je lis quasiment tous tes articles et ai déjà réalisé nombreuses de tes recettes. Je ne poste pas de commentaires mais je suis quand même fidèle.
    Merci beaucoup pour tout ce partage d’information !

    Marion

    1. Un immense merci Marion pour ce très gentil commentaire qui me va droit au coeur ! Rien qu’un seul message comme celui-ci vaut largement le temps passé à rédiger les articles ! 🙂 Bien à toi.

Laisser un commentaire