{Ghest post} – La choucroute crue // Raw sauerkraut

Aujourd’hui, j’ai l’immense honneur de laisser l’un de mes camarades de promo de Naturopathie, prendre les rennes de Pimp Me Green et vous parler de la choucroute crue (oui oui, vous avez bien lu!) et de ses bienfaits. Jérôme va vous expliquer tout cela ! 🙂 Bonne lecture !


« Bonjour à tous,

Je suis en formation en naturopathie avec Sarah qui m’a gentiment invité sur son site et confier comme mission de vous faire partager une recette évidemment cru (bah oui c’est le principe) mais pas que, puisqu’il y a un ingrédient un peu spécial dans ma recette, ni cuit, ni vraiment cru. Cet ingrédient formidable, c’est la choucroute crue lactofermentée. Alors celui-là, on pourrait le placer directement dans la catégorie des super aliments.

Vous connaissez certainement la choucroute et peut-être l’appréciez-vous cuite mais vous ne savez pas forcément qu’elle a de nombreux atouts pour la santé. La choucroute contient un large spectre de vitamines (C, B et E), de minéraux qui font de la choucroute l‘un des plus remarquables aliments sains pour les intestins. Bien sûr, pour bénéficier de toutes ces valeurs nutritives, faut-il encore la manger cru. Oui mais il faut aussi avoir les intestins solides pour la digérer ainsi. Alors pour les personnes aux intestins fragiles, il existe le processus de lactofermentation qui rend les fibres des végétaux moins irritantes, mais pas que!

Késako la lactofermentation ?

Elle dépend de l’action des bactéries. Exempts d’air, ces micro-organismes acidifient la choucroute cru et l’eau dans laquelle elle baigne et ainsi stoppent la progression des organismes pathogènes qui dégraderaient le produit. L’action des bactéries permet ainsi de conserver toutes les qualités nutritionnelles de l’aliment et même d’en améliorer les teneurs vitaminiques et enzymatiques leur conférant d’importantes qualités probiotiques. Probo-quoi ?

Bon Ok, petit tour dans le tube digestif  !

L’homme héberge dans son tube digestif quelques 100.000 milliards de micro-organismes vivants en bonne intelligence avec lui, formant un écosystème appelé le microbiote (ou flore) intestinal. Il faut savoir, qu’il existe au sein de notre corps, des bactéries « amies », des bactéries « ennemies » ainsi que des bactéries dites « neutres ». Lors de stress, d’une alimentation non adaptée ou/et de traitement antibiotique, les « méchantes » prennent le dessus sur les « amies » et engendrent des troubles divers et variés.

Les probiotiques sont le contraire des antiobiotiques.

  • Les antibiotiques sont « contre la vie » (anti=contre, bios=la vie).

  • Les probiotiques sont la « vie » (pro=pour) !

En effet, l’antibiotique détruit tout sur son passage, aussi bien les « mauvaises bactéries » (qui est le rôle de l’antiobiotique, heureusement merci) mais aussi les  « bonnes bactéries » (c’est pas bien !) qui protègent notre organisme.

Afin de rétablir le bon fonctionnement de notre flore digestive, il existe une solution : la prise de probiotiques, qui sont des bactéries « amies » de notre équilibre interne.

Vous l’aurez donc compris, la choucroute crue lactofermentée joue ainsi un rôle majeur dans la digestion des nutriments, la régularisation de l’acidité de l’estomac et le réensemencement de la flore intestinale.

Alors voilà, après la présentation, et pour ceux qui ont encore envie de manger (gloups), place à la recette qui est on ne peut plus simple et ravira les plus flemmard d’entre nous.

  • Pour la choucroute crue lactofermentée, le plus simple c’est de courir dans votre magasin bio le plus proche (ça vous fera faire de l’exercice, deuxième pilier de la naturopathie). On va y associer de la pomme (riche en anti-oxydant et en vitamines et son coté désaltérant) et de l’oignon (également anti-oxydant).

choucroute 3

  • Pour la pomme, vous prenez la variété que vous voulez, le principal étant qu’elle soit bio, bien sûr. Alors vous allez me dire, oui mais y’en a des acidulées, des sucrées, des croquantes et pis ça dépend des goût, oui bah justement, prenez la variété qui convient le mieux à votre système digestif. Faut juste s’écouter un peu et ressentir ce que l’on apporte à notre palais des saveurs.
  • Ensuite les oignons : j’ai choisi des petits oignons verts, ça évite de chialer comme une madeleine.

Bon comme vous le voyez sur la photo ci-dessous, ce n’est pas bien compliqué. On ne va pas se la jouer grand chef avec du verbiage qu’on comprend rien, donc on étale la choucroute sur l’assiette, on découpe la pomme avec la peau puisqu’elle est bio et on met quelques morceaux sur le chou, idem pour les oignons, on ajoute quelques épices et un filet d’huile de colza.

Voilà une entrée simple et bon pour son intestin. Bon appétit.

Et Merci à Sarah pour son accueil 😉

choucrute crue jerome

Source photo : Jérôme
Note Sarah : au cas où vous souhaiteriez en savoir plus sur la lactofermentation, je vous laisse entête à tête avec Thierry Casasnovas ! 🙂


Today I have the great honor to let one of my Naturopathic colleague, take the reins of Pimp Me Green and talk about a special dish : raw sauerkraut (yes, you read right!) Jerome will explain the benefits and give your more information about your gut and the bacteria that live there! 🙂 I wish you a good reading!
« Hello everyone,

I’m currently taking naturopathy classes with Sarah, and she kindly invited me on her blog. My mission is to share with you a raw recipe (yeah it’s the principle when you are talking naturopathy) but not only. I also want to talk about an ingredient a bit special in my recipe, which is not really cooked, not really fully raw. This wonderful ingredient is raw sauerkraut which is lactofermented (« choucroute lactofermentée » in French). Do you know that we could place this dish directly in the super food category ?! Let’s have a look at it.

You certainly know sauerkraut and perhaps do you love cooked cabbage but you have to know that eating the raw version has many advantages for health. Raw sauerkraut contains a broad spectrum of vitamins (C, B and E), minerals that make it one of the most remarkable healthy food for your gut. Of course, to benefit from all these nutritional values, you should eat it raw. Yes raw, but if you have strong intestines to digest it well. So for people with sensitive stomachs and digestive track, the lactofermentation process used for making the sauerkraut is really interesting because it makes the fibers less irritating and easier to digest.

What is lactofermentation?

It means that the reaction is dependant on the action of bacteria. In anaerobic conditions (without air), these organisms acidify the raw sauerkraut and the water in which it is placed and thus halt the progression of « bad » organisms that degrade the product or pathogenic strains. The action of bacteria keeps all the nutritional quality of the cabbage and even improve it regarding the vitamins and enzymes content conferring significant probiotic qualities. Probo-what?

Ok, let’s do a small tour in your gut!

In the human’s digestive tract, you can find more than 100,000 billion living microorganisms, forming an ecosystem called microbiota (or flora) tract. You should know that there is in our body, the « friendly » bacteria, the « enemy » bacteria and the bacteria known as « neutral ». During a period of stress, an unsuitable diet and / or antibiotic treatment, the « bad » bacteria are taking over the « friendly » ones and create diverse and varied problems.

Probiotics are the opposite of Antibiotic.

• Antibiotics are « against life » (anti = against, bios = life).
• Probiotics are the « life » (for pro =)!

Indeed, the antibiotic destroys everything in its path, both the « bad bacteria » (which is the role of antiobiotique fortunately thank you) but the « good bacteria » (it’s not good!) That protect our organization. But to restore the functioning of our digestive flora, there is a solution: taking probiotics, which are « friendly » bacteria, will restore your inner balance.

You now understand that lactofermented raw sauerkraut helps in nutrient digestion, stabilization of the acidity in the stomach and re-seeding of the intestinal flora.

So now, after the presentation, and for those who still want to eat ;), I am giving you a simple, quick and easy recipe that even the most lazy of us is able to do. You will see, it is delicious !

  • For the raw lactofermented sauerkraut, the simpler it is to run in your local health food store (it will make you do some exercise, which is the second pillar of naturopathy), they usually sell some jars of sauerkraut*. We are going to associate apple (rich in antioxidant and vitamins and refreshing side) and onion (also an antioxidant). So buy all the ingredients if you don’t have it at home.
  • For the apple, you can take the variety you want, the main important thing is to buy it organic, of course. So you tell me, yes, but you can find some sweet, crunchy and acidic apples. Which one should i choose ? Just listen to your body and take the variety that best suits you and your digestive system. Feel what flavor your body is craving. 
  • Then the onions: I chose small green onions, it avoids crying.

As you see in the picture above, this is not complicated … at all! Just spread sauerkraut on the plate, diced the apple (you can keep the skin since it is organic) and pour a few pieces of the lactofermented cabbage and some diced onions. Finally add some spices and a bit of rapeseed oil. You’re done, this is as simple as it seems! And it is both good for your « palate of flavors » and you digestive track. Your gut will thank you.

Enjoy your meal.

And thanks to Sarah for welcoming me here 😉 « 

 
* If you want to experiment and make you own lactofermented sauerkraut, you can find a recipe here.

3 commentaires sur “{Ghest post} – La choucroute crue // Raw sauerkraut

  1. Salut les jeunes !
    Les jus lacto-fermentés c’est aussi très bien , en particulier le jus de choucroute et le céleri .
    Je vous conseille également le livre de J. KUHL ; Echec au cancer si vous arrivez à le retrouver(Editions HUMATA) ; il traite particulièrement de la lacto -fermentation utilisée en thérapeutique naturelle .

    1. Bonjour Arthur, merci beaucoup pour votre compliment et votre commentaire. J’adore le jus de choucroute, effectivement :). Je vais me renseigner sur les travaux du Dr J.Kuhl. Belle journée à vous. Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.