IMG_7344 MOD

Spiruline, de l’or vert français

Nous entendons de plus en plus parler de spiruline, cette algue verte aurait de tels bienfaits qu’on la classe parmi les superaliments. Voici un article présentant les caractéristiques de cette algue précieuse, la qualité à privilégiée, ainsi que mon expérience liée à mon anémie ferriprive (anémie dûe à un manque de fer).

Collage Guacamole spirulineGuacamole à la spiruline

MON EXPERIENCE ET LE BILAN APRES UNE CURE DE SPIRULINE CRUE

Commençons par mon histoire d’amour avec ma réserve de fer : j’ai toujours eu un taux de fer circulant dans les normes mais en 5 ans, je n’ai cessé de chuter au niveau de la ferritine (réserve en fer de l’organisme) : 12, 10 puis dernièrement 8 ng/ml (la norme minimale étant fixée à 13  ou 15 ng/ml selon les laboratoires) malgré une supplémentation en spiruline achetée en magasin bio de grade Ecocert.

« L’anémie désigne une carence en globules rouges dans le sang ou une diminution de son taux d’hémoglobine. On parle d’anémie ferriprive ou anémie par carence martiale (relatif au fer) lorsque l’anémie est la conséquence d’un manque de fer dans le sang. Il s’agit d’une anémie dite microcytaire, c’est-à-dire avec la présence de globule de taille diminuée dans le sang, puisque le fer entre dans la composition de l’hémoglobine. Etant déficient, cela génère des globules rouges de petite taille. C’est également le type d’anémie le plus répandu. […] Les symptômes d’une anémie ferriprive sont parfois peu évidents à détecter, a fortiori si l’anémie est légère. Toutefois une fatigue marquée, un teint pâle, des maux de tête ou un essoufflement prononcé à l’effort sont autant de signes qui peuvent alerter. On peut parfois remarquer des cheveux secs et cassants, une peau légèrement sèche. » (1)

En Juillet 2016, je suis partie faire ma toute première semaine de jeûne dans le sud de la France près d’Aix-en-Provence. Chaque soir de la semaine, comme c’est le cas dans la plupart des centres de Jeûne et Randonnée, nous avions le droit à une petite conférence présentant chaque jour un thème nouveau comme la naturopathie, la réflexologie, les fleurs de Bach, etc. L’une de ces soirées fût accordée à la visite d’une ferme voisine … une ferme aquacole spécialisée dans la production de spiruline crue, j’ai nommé SPIFORM.

Très intéressée par cette visite, à la fois parce que l’on vante un peu partout les mérites de la spiruline et à la fois car jusque-là, les cures de spiruline n’avaient eu aucun impact sur moi, je fus très agréablement surprise. En écoutant Joan, le fondateur de cette ferme aquacole, nous présenter sa ferme et son concept, je me suis dit « ça y ait, j’ai compris pourquoi les spirulines « industrielles », même bio ou Ecocert, n’ont eu aucune incidence sur moi ». En effet, il est important de faire attention à sa provenance et à la qualité du produit consommé. Mes excuses de potentiellement casser un mythe, mais ce qui est vendu en magasin bio n’est pas forcément de qualité. Tout simplement parce que ces spirulines proviennent de l’industrie lourde de la spiruline… (un peu comme le bio est devenu une agriculture intensive à certains niveaux). Qui dit industrie dit rendement et donc process peu respectueux des éléments du vivant. Plusieurs raisons font que ces produits ne sont pas (ou plutôt plus) de qualité (et par expérience peu efficace du coup) : de manière synthétique et générale, les gros industriels font grandir l’algue dans des énormes bassins à l’air libre dans des environnements pas des plus propres. C’est notamment le cas à Hawaï où ces bassins sont positionnés juste à côté d’un aéroport.

Spirulina HawaiCapture d’écran Google maps où l’on voit très clairement la présence d’un aéroport international juste à côté des bassins de spiruline.

Or la spiruline étant un chélatant, elle emmagasine toutes les toxines environnantes… Sa qualité en est ainsi altérée. Elle subit également un procédé de séchage laissant à désirer : projection sur colonne à 250°C (séchage par atomisation), autant dire qu’il n’y a plus rien de vivant dedans (les enzymes sont détruites à partir de 42°C, les vitamines sont détruites à partir de 60°C, au-delà de 100°C il y a également dénaturation des protéines …).

La spiruline de chez Spiform est une spiruline crue : l’étape de séchage se réalise à basse température (35°) permettant ainsi de garder toutes ses propriétés. Nous aborderons plus loin dans l’article les caractéristiques de la production.

Après cette visite, je suis repartie avec 3 sachets de 100 g en paillettes (cure de 3 mois), bien déterminée à tester et à vérifier par moi-même la véracité des produits de notre cher Joan. Le moment était en plus idéal pour, puisqu’il est primordial durant la période post jeûne de consommer des aliments de grandes qualités et les plus hypotoxiques possibles afin de recharger au mieux ses réserves. Contrairement aux autres spirulines du marché, le taux de sel y est bas (1.9 g pour 100 g chez Spiform contre 3 à 5 g pour 100 g) dû à l’utilisation de CO2 alimentaire et non de bicarbonate de sodium utilisé de partout. Petite note qui n’engage que moi : le sel est à éviter les quelques jours qui suivent la rupture du jeûne sous réserve de voir sa jolie petite silhouette s’arrondir pour cause de rétention d’eau (et pour l’avoir expérimenté, je vous garantis que ce n’est pas très agréable !). Bien que bas, je recommanderai d’attendre quelques jours (2 ou 3) avant de commencer la cure.

Quel est mon bilan alors ?

Après 2.5 mois de cure, mon taux de ferritine (réserve en fer de l’organisme) est passé de 8 ng/ml à 17 ng/ml (résultats d’analyses sanguines faites dans un laboratoire d’analyses médicales) alors que je commençais à désespérer avec mon anémie. Alors certes, cette cure à été précédée d’une semaine de jeûne hydrique qui a joué son rôle dans le retour à l’équilibre du corps, mais je suis persuadée des bienfaits de la spiruline crue (je précise et souligne, un grade CRU) pour les avoir expérimenté. Merci Joan ! Chaque individu est différent, c’est indubitable. Il n’y a donc pas de généralités mais des principes à adapter. En revanche, j’ai recommandé cette spiruline dans mon entourage à deux personnes en ayant besoin (dont une femme enceinte végétalienne), et les effets se sont aussitôt fait ressentir. A vous de tester … 🙂

SPIRULINE CRUE, KESAKO ? (2)

Son histoire

La spiruline (Arthrospira Platensis) fait partie des premiers organismes vivants apparus sur terre, il y a 3,5 milliards d’années. Elle participe avec d’autres micro-organismes à la formation de notre atmosphère. Cette microalgue bleu-vert (famille des cyanobactéries, c’est à dire des bactéries qui réalisent la photosynthèse) pousse dans des eaux chaudes, alcalines et très riches en sel-mi-néraux. Elle est consommée depuis des siècles notamment par les peuples Mayas, Incas, Aztèques en Amérique du sud et les Kanembous au Tchad pour ses qualités nutritionnelles.

La spiruline se présente sous forme de filaments constitués de cellules juxtaposées. Selon les sous espèces, on parle de souche spiralée comme la souche Lonar (figure 1) issue d’Inde, plus petite et présentant un faible intervalle entre les spires, ou de souche ondulée comme la souche Paracas (figure 2) issue du Pérou qui présente un intervalle relativement grand entre les spires. La reproduction de la spiruline, asexuée, s’effectue par division des filaments (division cellulaire).

1 Souches spiruline

2 spiruline microscope

Source Images: Spiform

Valeurs nutritionnelles moyennes de la spiruline

3 Valeurs-nutritionnelles-de-la-spiruline-SPIFORM

La composition de la spiruline en éléments chimiques est variable selon les souches, les conditions de culture et le conditionnement.

Un cocktail d’énergie

La spiruline compte une soixantaine de substances actives dont :

  • Protéines végétales complètes dont les 8 acides aminés essentiels.
  • Source de vitamines : provitamine A, B1, B2, B3, B5, B6, B12, E, I et K.
  • Riche en fer : grande biodisponibilité.
  • De nombreux autres minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, zinc, potassium, cuivre, manganèse, chrome…
  • Pigments : richesse exceptionnelle en béta carotène, chlorophylle et phycocyanine.
  • Enzyme : Superoxyde-dismutase

Les bienfaits

  • Riche en micro-nutriments facilement assimilables par l’organisme.
  • Évite les carences alimentairesDonne de l’énergie, combat la fatigue et l’anémie.
  • Augmente l’endurance physique et optimise la récupération.
  • Favorise la production des globules rouges et le développement musculaire.
  • Redonne de l’éclat aux cheveux, aux ongles et à la peau.Améliore le sommeil, facilite la digestion.
  • Favorise l’élimination des produits toxiques de l’organisme et renforce les défenses immunitaires.
  • Combat le vieillissement cellulaire grâce à sa richesse en antioxydant luttant contre les radicaux libres.Régule le sucre dans le sang.
  • Aide au contrôle du poids.

Qui peut la consommer ?

Tout le monde ! Les sportifs (préparation, endurance, récupération…), les enfants et adolescents en pleine croissance, les séniors (renforcer et purifier l’organisme), les femmes enceintes ou allaitantes (améliore la quali-té du lait maternel), les végétariens / végétaliens, et les personnes en convalescence. La spiruline est bonne aussi pour les animaux (poissons d’ornement, chevaux de courses, etc).


Plus de détails sur la composition ici.


Comment la consommer ?

Paillettes de spiruline

Paillettes de spiruline

La spiruline en paillettes

– Consommez la spiruline de préférence le matin et/ou le midi (effet énergisant !)

– Une cure d’un mois correspond à une petite cuillère à dessert bombée (environ 3 grammes) par jour pour un sachet de 100 grammes.

– Si vous utilisez la spiruline pour la première fois, augmentez peu à peu les doses (permet au corps de s’habituer à la spiruline et modérer les éventuels effets détoxifiants) 1 gramme les 2 premiers jours, puis ajoutez 0,5 grammes par jour… Jusqu’à atteindre une consommation régulière de 3 grammes par jour.

– Pour les petits, 1 gramme par jour de 2 à 5 ans et 2 grammes par jour 5 à 12 ans.

– Les sportifs et végétariens peuvent consommer jusqu’à 5 grammes par jour. Pendant les entraînements intenses ou les compétitions , les sportifs peuvent en consommer 10 grammes par jour sur une courte durée.

– Pour une meilleure fixation du fer, accompagnez la spiruline d’une source de vitamine C comme l’acérola, un jus d’orange ou un kiwi.

– Les paillettes peuvent être incorporées à toutes sortes de mets (yaourts, salade, …) le matin et/ou le midi. *NE PAS CHAUFFER la spiruline, elle perdra son potentiel nutritionnel. Et évitez de la consommer en même temps que du café ou du thé, ces derniers limitent l’absorption des phytonutriments.

Comprimes spiruline SPIFORM

Comprimés de spiruline

La spiruline en comprimés

– Ce sont les mêmes indications que la paillette. A savoir, 1 comprimé correspond à 500mg, 2 comprimés à 1 gramme, …

– Les comprimés sont 100% spiruline (sans agglomérant et sans agent lustrant).

Une production controlée

– La culture de la spiruline SPIFORM s’effectue dans un environement contrôlé sous serre à Saint-CANNAT (Bouches du Rhône), loin des pollutions industrielles.

– Chaque étape de transformation est réalisée dans un laboratoire attenant à la serre (récolte, pressage, extrudage, séchage et conditionnement).

– L’ensemble des installations répond aux normes alimentaires.

– Le séchage de la spiruline se réalise à basse température (35°) permettant ainsi de garder toutes ses propriétés.

– Des analyses sont effectuées périodiquement par un laboratoire indépendant afin d’assurer la conformité et la qualité de la spiruline.

Une culture écologique

– La protéine de Spiruline nécessite 30 fois moins de surface de culture que le soja, 40 fois moins que le maïs et 300 fois moins que la viande de boeuf.

– La spiruline consomme beaucoup moins d’eau douce par kg de protéine que tout autre aliment. 3 fois moins que pour le soja, 6 fois moins que pour le maïs, 50 fois moins que pour la viande de bœuf.

– Le rendement énergétique ( énergie produite en kg / énergie consommée par kg ) est 5 fois supérieur à celui du soja, 2 fois à celui du maïs et 150 fois à celui de la viande de boeuf.

– La spiruline est cultivée sans aucun fongicide, herbicide, pesticide , culture hors sol, elle ne provoque aucune nuisance sur l’environnement.

– Grande productrice d’oxygène la culture n’émet pas de gaz à effet de serre (GES), au contraire elle consomme environ 40 tonnes de CO2 par hectare et par an.

5 bassins

Aperçu des bassins de culture de la ferme.

Et en cuisine, ça se passe comment … ?

Un autre gage de qualité relatif à votre spiruline concerne son goût. En effet, si la spiruline a mauvais goût, elle est souvent dénaturée. Une bonne spiruline a un goût de « vert » bien frais, surprenant mais pas mauvais du tout.

Pour ceux qui auraient tout de même du mal, je vous recommande la version en comprimés. Pour ceux qui souhaiteraient s’amuser en cuisine, je vous recommande la version en paillettes … ! Du coup, idéalement, il faudrait avoir les deux versions : les comprimés pour les jours où on a pas forcément le temps de cuisiner, et en paillettes pour l’incorporer dans nos menus.

Quelques recettes sont en cours de préparation pour vous montrer l’étendue des possibilités :

  • jus de légumes
  • smoothie à boire ou smoothie bowl (avec des fruits sur le dessus et autres super aliments)
  • boules d’énergie crues / gâteaux crus
  • pâté végétaux
  • sauces en tout genre (pour salade ou tout plat de légumes)
  • fromage végétaux (liquide pour mettre au dessus de la pizza – crue de préférence 🙂 – par exemple, ou solide avec des fromages végétaux type bleu)
  • guacamole et autres dips sucrés ou salés
  • soupes crues
  • falafels ou autres boulettes crues aux légumes et aux herbes pour accompagner les salades
  • crêpes déshydratées de spiruline (fait à base de fruits)

… Et j’en passe !

Voici un aperçu en images :

Collage spiruline

Si vous avez des commentaires, témoignages, suggestions, n’hésitez pas à nous en faire part 🙂

signature


Note : je précise qu’il ne s’agit pas d’un article de promotion / à visée publicitaire pour lequel je reçois de l’argent. Il s’agit tout simplement de mon expérience et de mon avis sur cette spiruline que je trouve de grande qualité. Je n’ai, à ce jour, pas testé d’autres grades de spiruline crue car je suis satisfaite par celle-ci d’un point de vue santé. D’un point de vue économique, cela va également en accord avec mes valeurs qui sont de favoriser les petites entreprises qui oeuvrent pour une meilleure société, tout en favorisant l’économie national. Sur ce, Peace Love and Garlick comme dirait une personne qui m’est chère.


(1) Santé Médecine JDF

(2) Spiform : site internet et plaquette marketing

4 thoughts on “Spiruline, de l’or vert français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *