IMG_0129 mod titled

Pad thai revisité en version crue & 2 sauces // Raw pad thai & 2 dressings

Cette recette a été créée en soutien de la campagne 1,2,3 Veggie portée par l’Association Végétarienne de France.

Recette à retrouver ICI.

Le Pad Thaï (littéralement « friture de style thailandais ») est un plat incontournable de la cuisine thaïlandaise. Il est traditionnellement composé de nouilles de riz sautées, de tofu émietté, d’œufs, de graines germées comme les haricots mungo, de crevettes, le tout dans la sauce soja et du chili. Il contient souvent quelques légumes sautés et des herbes fraiches comme la citronnelle.  Les crevettes peuvent être remplacées par du poulet ou des cacahouètes émincées et agrémenté de coriandre.

Certains remonteraient l’origine de ce plat au royaume d’Ayutthaya (1351-1767), d’autres à la cuisine chinoise au regards des ingrédients. Voici la petite histoire : « A l’époque, la capitale [de la thailande] est un véritable centre économique, point de rencontre des commerçants internationaux, les cultures se mélangent, des communautés s’installent et propagent leurs habitudes. Pad Thaï pourrait être une adaptation du “Pho Xao” vietnamien ou des “Kiaw tiao”, nouilles sautées chinoise. Mais en ce temps là, on ne parle pas encore de Pad Thaï. Il faudra attendre les années 1940 et la conséquence de différents facteurs, économiques, mais aussi nationalistes, qui prévalent à l’époque dans la politique du gouvernement pour voir apparaître ce plat indissociable de la cuisine thaïlandaise. En 1938, le maréchal Phibun Songkhram, alors premier ministre et dictateur militaire de la Thaïlande, lance une vaste campagne de modernisation du pays tout en mettant en place un régime inspiré du fascisme européen basé sur une propagande ultranationaliste. Le gouvernement impose comme langue nationale la langue parlée à Bangkok, change le nom de Siam en Thaïlande (pays des libres), incite la population à adopter le vêtement occidental, change le premier jour de l’année pour le caler au calendrier européen (1er janvier au lieu du 1er avril)… Avec la seconde guerre mondiale, la Thaïlande se retrouve en pleine crise économique. Etant l’un des plus gros exportateurs de riz, le gouvernement décide de combler le déficit en exportant davantage et en incitant la population à consommer plus de nouilles de riz. Les nouilles étant déjà très populaire et toujours dans une volonté de développer un sentiment nationaliste, ce que le maréchal appelle la “thaïness”, il décide de créer un plat national, le “Pad Thaï”, il distribue la recette un peu partout dans le pays et pousse les vendeurs de rues à le proposer à la population. Très vite le plat s’impose comme un des basiques de ce qu’on peut appeler la nourriture “fast food” en Thaïlande. » (1)

J’adore ce plat, je demande bien sûr à chaque fois la version végétale (sans œuf, ni crevette, ni poulet). Mais il est parfois assez riche en occident. Je me suis inspirée de ce plat traditionnel pour créer un Pad Thai « vivant » à base de légumes et fruits essentiellement : les nouilles de riz sont remplacées par des sphaghettis de courgette (fait au spiralizer), de nombreuses crudités y sont ajoutées pour apporter un mélange de couleurs, saveurs et textures, l’étape de « sautage » au wok est omise, et 2 sauces 100% végétales et crues vous sont proposées en fonction de vos goûts ! Let do it !


drapeau_anglaisThe Pad Thaï (which literaly means « fried Thai style »)  is an indispensable dish of Thai cuisine. It is traditionally made of fried rice noodles, crumbled tofu, eggs, sprouted seeds such as mung beans, shrimps, all in soy sauce with chili. It often contains some sautéed vegetables and fresh herbs like lemongrass. Shrimps can be replaced by chicken or minced peanuts and decorated with fresh coriander (cilantro).

Here is the little story behind this dish : « The dish « is thought by some to have been introduced to Ayutthaya during the time of the Ayutthaya Kingdom by Vietnamese traders, and subsequently altered to reflect Thai flavor profiles. Others believe that the dish is of Chinese origin, and the etymology of the dish’s name suggests it. Plaek Phibunsongkhram promoted pad Thai in his campaign to establish Thai nationalism. Thailand was a main exporter of rice, and the government hoped to increase the amount available for export. As prime minister of Thailand between 1938 and 1944 and from 1948 to 1957, Phibun hoped to Westernize the country. In 1939, he supported the change of name of the country from Siam to Thailand. At the time, wheat noodles were very popular in Thailand, but Plaek Phibunsongkhram sought to eliminate Chinese influence. His government promoted rice noodles and helped to establish the identity of Thailand. As a result, a new noodle named sen chan was created. Pad Thai was made popular in Thailand during World War II. Pad Thai has since become one of Thailand’s national dishes. Today, some food vendors add pork-chops to enhance the taste (although the original recipe did not contain pork because of the government perception that pork was a Chinese meat). Some food vendors still use the original recipe. » (2)

I really love this dish (above all when you are in Thailand, they are less rich than the ones you find in Europe) but I usually ask for a plant-based version (without the egg, shrimps or meat). I was inspired by this traditional dish to create a living recipe mainly based on vegetables and fruits: rice noodles are substituted by zucchini spaghetti (made with the spiralizer), several raw veggies have been added to get more color, favor and textures, the « sautéed » step is omited and I created 2 types of dressing for you to choose regarding your taste and envy of the day ! Everything is raw and plant-based ! Let’s do it !


veggie

ingred BIG

100% végétal et vivant !

Pour 2-3 personnes.

Pour les légumes

  • 1 petite courgette lavée et spiralisée (pas besoin de l’éplucher si elle est bio)
  • 2 ou 3 carottes épluchées, lavées et coupées en tagliatelles grâce à un économe (60 g)
  • 70 g de chou rouge émincé à la mandoline
  • 40 g de florettes de brocoli coupées en morceaux
  • 20-25 g de poivron jaune coupé en julienne (lanière)
  • 25 g de poivron rouge coupé en julienne (lanière)
  • Coriandre fraiche émincée
  • Facultatif : des graines germées, pousses de haricots mango, des graines de sésame noir pour la décoration…

Pour la sauce 1 – Sauce exotique à la mangue

  • 1 mangue moyenne (165 g)
  • 20 g de tomates séchées au soleil (pas conservées dans l’huile)
  • 4 petites dattes (35 g) (Medjool ou Sukkari de préférence qui sont beaucoup plus moelleuses et charnues que les Deglet nour)
  • 1 càS (15 g) de sauce Tamari
  • 1 – 2 citrons vert (50 g de jus environ)
  • 1 bout de gingembre frais (3 g)
  • Poivre, piment doux, 1 pincée de piment d’Espelette (pas besoin de sel car les tomates séchées et le tamari apporte largement le sel nécessaire)
  • 1 càS de levure alimentaire maltée (7 g)
  • Facultatif (mais je trouve que ça apporte un petit plus) : 10 g de jus de citron jaune et 1 càc (10 g) de moutarde à l’ancienne

Pour la sauce 2 – Sauce avocat gingembre

  • 150 g d’avocat mûr à point
  • 1 bout de gingembre frais (5 g)
  • 20 g de Tahini (purée de sésame)
  • 1 càS de sauce Tamari (15 g)
  • 1 càS de levure alimentaire maltée (7 g)
  • le jus d’1 citron jaune (25 g)
  • le jus d’un citron vert (30 g)
  • 1 càS de vinaigre de cidre bio
  • 1 càS d’eau (ou un peu plus en fonction de la consistance / fluidité recherchée)

Collage spiralizer

IMG_0133 mod

methode BIG

  1. A l’aide d’un spiralizer, faire les spaghettis de courgettes. Couper les légumes comme indiqué précédemment : tagliatelles de carottes, julienne de poivre jaune et rouge, émincé d’herbes fraiches, etc.
  2. Préparer la sauce de votre choix en mettant tous les ingrédients dans le bol de votre blender. Mixer jusqu’à obtention d’un sauce crémeuse.
  3. Servir les légumes avec la sauce, garni de graines de sésame ou cacahouètes concassées, et de la coriandre fraiche émincée.

Bon appetit

 

IMG_0142 mod


ing EN bigdrapeau_anglais

100% raw and plant-based!

For 2-3 servings.

For the raw veggies

  • 1 small or medium zucchini, washed and spiralized (no need to peel it if it is organic)
  • 2 or 3 carrots, peeled, washed and cut in « tagliatelle » with a peeler (60 g)
  • 70 g red cabbage, minced with the mandolin
  • 40 g broccoli florets, cut in small pieces
  • 20-25 g yellow bell pepper cut in julienne (short, thin strips)
  • 25 g red bell pepper cut in julienne (short, thin strips)
  • Fresh cilantro, minced
  • Optional: germinated sprouts, mungo beans, sesame seeds or crushed peanuts etc…

For dressing #1 – « Epic Mango »

  • 1 medium mango (165 g)
  • 20 g sun-dried tomatoes (sun-dried, not pack into oil)
  • 4 dates (35 g) (preferentially Medjool or Sukkari which are tastier than Deglet nour)
  • 1 tbsp (15 g) Tamari sauce
  • 1 – 2 lime (approx. 50 g of juice)
  • 1 piece of fresh Ginger (3 g)
  • Ground pepper, paprika, 1 pinch of chili flakes (no need to add salt thanks to the tamari sauce and the sun-dried tomatoes)
  • 1 tbsp of nutritional yeast (7 g)
  • Optional (but I think it brings something special to the sauce): 10 g of lemon juice and 1 tsp (10 g) of old-style mustard

For dressing #2 – « Avocado Gingerness »

  • 150 g ripe avocado
  • 1 piece of fresh Ginger (5 g)
  • 20 g Tahini
  • 1 tbsp Tamari sauce (15 g)
  • 1 tbsp nutritional yeast (7 g)
  • 1 lemon, juiced (25 g)
  • 1 lime, juiced (30 g)
  • 1 tbsp apple cider vinegar
  • 1 tbsp water (or a bit more if you want the dressing to be more fluid)

Sauce 2 Collage

IMG_0129 MOD

method EN big

  1. Spiralized the zucchini and cut all the veggies as indicated above.
  2. Put all the ingredients of the choosen dressing into your blender and blend until smooth.
  3. Serve with fresh cilantro, sesame seeds or crushed peanuts.

Bon appetit

 

raw pad thai titled

signature

Sources

(1) http://www.thailande-actualite.com/infos/cuisine-de-thailande-le-pad-tha%C3%AF-des-origines-%C3%A0-lassiette-1443008750133.html

(2) https://en.wikipedia.org/wiki/Pad_Thai

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *