Pourquoi pratiquer la gratitude au quotidien

Chaque jour, il est important de prendre du temps pour soi, d’être plus conscient du moment présent quel qu’il soit, et d’intégrer la pensée positive et la gratitude pour tendre vers le bonheur.

De nombreuses études dans le domaine des neurosciences montrent que la gratitude pourrait bien être la voie pour en finir avec nos insatisfactions, nos peurs et nos croyances, pour enfin savourer nos relations, la vie et ses petits miracles quotidiens. Selon une étude[1], les personnes pratiquant en conscience la gratitude quotidiennement durant 10 semaines, en sont ressorties 25% plus heureuses et plus optimistes pour leur avenir, et réalisaient 1,5 heures d’exercices supplémentaires par semaine, que les groupes témoins.

« La gratitude peut transformer votre routine en jours de fête. » William Arthur Ward

Qu’est-ce que la gratitude ?

De nombreuses définitions existent. On pourrait la définir comme étant l’appréciation de ce qui a de la valeur et qui a du sens pour soi-même ; comme un état général de reconnaissance pour quelque chose qui nous est subjectif. Le Père Pascal Ide, prêtre de la communauté de l’Emmanuel, docteur en médecine, en philosophie et en théologie et auteur de l’ouvrage « Puissance de la gratitude » va plus loin dans cette définition et distingue trois phases successives et inhérentes à la gratitude :

  1. La phase cognitive : reconnaître un don gratuit ;
  2. La phase affective : être touché émotionnellement par ce don ;
  3. La phase active : poser un acte en retour.

La pratiquer régulièrement stimule l’hypothalamus, une glande située dans le cerveau, qui produit de la dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans la prise de plaisir, la motivation nécessaire à la réalisation d’actions ou de comportements adaptés permettant à l’individu de survivre (recherche de nourriture, reproduction, etc.).  Pratiquer la gratitude permet également d’augmenter le taux de sérotonine dans l’organisme, un neurotransmetteur principalement synthétisé dans nos intestins (d’où l’importance d’une bonne hygiène intestinale !), impliqué dans la gestion des humeurs et appelé « hormone du bonheur ». Pratiquer la gratitude contribue à améliorer son bien-être[2] de manière durable.

Pratiquer la gratitude permettrait également de favoriser un meilleur sommeil[3], de réduire les risques de dépression, et d’augmenter la longévité par l’augmentation des émotions positives[4],[5] au quotidien.

Les bienfaits de la gratitude sont donc multiples : sur le corps, le psychisme, l’esprit et sur la relation à l’autre.

« Le bonheur consiste à désirer ce qu’on possède, et non à avoir ce qu’on désire. » Saint Augustin

Comment pratiquer la gratitude au quotidien ?

  1. Dites merci

« Merci » : un tout petit mot de 5 lettres d’une puissance insoupçonnée. D’après le professeur de psychologie Robert Emmons, de l’université de Californie, aux États-Unis, ce mot peut radicalement changer nos vies. Bien évidemment, nous ne parlons pas des mercis lancés machinalement sans aucun intention, pour une porte tenue ou une salière tendue; mais bien des mercis sincères, intentionnés et conscients. Remercier et féliciter quelqu’un génère chez ce dernier une sécrétion de dopamine, un neurotransmetteur à la source d’émotions telles que le plaisir, la satisfaction et le bien-être. Cette substance, nécessaire à la régulation du système nerveux et fortement addictive, conditionne beaucoup de nos actions et donc nos comportements bienveillants envers les autres. C’est un cercle vertueux, plus nous sommes reconnaissants, plus les personnes qui nous entourent sont aimables et plus nous avons de raisons d’être reconnaissant !

  1. Pratiquer les 3 belles choses de la journée

Refermez votre journée en listant les 3 belles de votre journée pour entraîner votre mental à voir le positif de toute situation. Que votre journée se soit bien passée ou qu’elle ait été affreuse, il y a toujours la possibilité de faire ressortir 3 belles choses : un moment partagé, un regard échangé, un sourire chaleureux reçu, un projet réussi, le chant d’un oiseau, un coucher de soleil, un livre lu, un temps de pause au soleil, un mot gentil de la part d’un des collaborateurs, etc. Faites-le en famille pour partager un moment ensemble le soir, et vous racontez votre journée. C’est aussi une façon pour les enfants d’apprendre à mettre des mots sur leurs émotions, et à pratiquer dès le plus jeune âge la pensée positive. Vous pouvez aussi tenir un journal quotidiennement pour lister ces belles choses.

  1. Pratiquer la pleine conscience au quotidien

Tout au long de votre journée : faites de votre mieux pour être au maximum présent à chaque instant. Trouvez des moments pour être en contact avec les éléments vitalogènes (marchez dehors pour être en contact avec la lumière et vous oxygéner, idéalement en pleine nature) ; Faites des temps des coupures de quelques minutes régulièrement, pour octroyer un temps de pause à votre mental ; Prenez le temps de manger en conscience, de bien mastiquer pour sentir les saveurs et les textures et comment elles évoluent ; Soyez attentif à l’eau qui coule sur vous sous la douche (sa chaleur, sa douceur, le débit, etc.) et quelles sensation cela vous procure ; Bref, soyez dans la contemplation du monde qui vous entoure, pensez à « être » plutôt que à « faire » propre à notre société de consommation qui nous aliène complètement.

« Je ne perds jamais de vue que le seul fait d’exister est une chance. » Katherine Hepburn

  1. Communiquer vos émotions

Communiquez autant que possible et exprimez vos émotions tant positives que négatives (toujours avec bienveillance et non jugement) pour éviter tout blocage énergétique interne. Car « Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime ».

Dites toujours aux personnes qui comptent pour vous que les aimez, et pourquoi. Vous pouvez le faire au moment qui vous semble opportun ou écrire une lettre de gratitude pour prendre le temps de peser vos mots, de bien les choisir, de revenir sur des souvenirs, les émotions et sentiments associés, etc. Vous pouvez alors l’envoyer à la personne concernée ou alors mieux, la lui donner en main propre. Vous vous sentirez bien d’avoir communiquer et la personne en face sera heureuse de recevoir vos doux mots !

« La vie t’a offert 86,400 secondes aujourd’hui. En as-tu utilisé une seule pour dire merci ? » William Arthur Ward

Alors, prêt à pratiquer la gratitude au quotidien ?

[1] « Counting blessings versus burdens: an experimental investigation of gratitude and subjective well-being in daily life. » Emmons RA & McCullough ME. Journal of Personality and Social Psychology. 2003 Feb;84(2):377-89.

[2] « Gratitude and well being: the benefits of appreciation. » Sansone RA & LA. Psychiatry, 2010 Nov;7(11):18-22.

[3] « Gratitude influences sleep through the mechanism of pre-sleep cognitions. » Wood AM1, Joseph S, Lloyd J, Atkins S. Journal of Psychosomatic Research. 2009 Jan;66(1):43-8.

[4] « Positive emotions in early life and longevity: findings from the nun study. » Danner DD & al. Journal of Personality and Social Psychology. 2001 May;80(5):804-13.

[5] « The power of positive emotions: it’s a matter of life or death–subjective well-being and longevity over 28 years in a general population. » Xu J & al. Health Psychology. 2010 Jan;29(1):9-19.

1 commentaire sur “Pourquoi pratiquer la gratitude au quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.