Comment booster votre système immunitaire ?

Chacun est responsable de sa santé, et doit en être acteur au quotidien.

Béchamp disait : « Le microbe n’est rien le terrain est tout. »

Alors oui, de nombreux virus circulent en ce moment, dont le fameux COVID-19. Mais avant de s’affoler, respirons et raisonnons : comment combattre aux mieux les infections virales ? En s’occupant de sa santé et en boostant son système immunitaire.

Rappelons-nous des 4 lois du vivant, à mettre en place au quotidien : bien respirer, bien s’alimenter (sur le plan physique, vital, émotionnel et spirituel), bien dormir et bien éliminer. Un sommeil suffisant et de qualité est donc une des clés majeures de la santé, alors qu’on à tendance à le squeezer … ! Pareillement, il est préférable de se coucher vers 21-22h pour avoir un temps de régénération nerveuse et glandulaire suffisant. Après minuit, le corps s’occupe du nettoyage des organismes et non plus de recharger vos batteries !

Respirez…. de manière complète et en pleine conscience plusieurs fois dans la journée.

Aérez régulièrement vos espaces intérieurs pour éviter le confinement. [Cet article vous explique comment détoxifier votre intérieur]

Lavez-vous les mains régulièrement, et surtout en rentrant chez vous. C’est d’ailleurs ce que je fais tout au long de l’année, et essaye de transmettre : certaines personnes ôtent leurs chaussures à l’entrée de chez eux pour ne pas salir la maison. Très bien. Mais qu’en est-il des mains ? Tout comme les chaussures, assurez-vous de vous laver les mains dès que vous rentrez chez vous.

Vivez dans un environnement sain, proche de la nature, loin du stress et des pollutions chimiques, electromagnétiques, lumineuses, bruyantes, etc. L’épigénétique est catégorique : notre environnement est déterminant pour notre santé.

Nous sommes énergie. L’énergie que nous mangeons, respirons, mais aussi l’environnement énergétique dans lequel nous vivons nous influencent.

Eliminer quotidiennement (le sauna aide à créer une fièvre artificielle dans le corps et aide ainsi le système immunitaire), et pratiquez une hygiène autant physique que mental chaque jour.

Respectez les rythmes circadiens de votre organisme : nous avons un rythme circadien pour l’organisme, mais chaque organe en possède un. Par exemple, le foie et le pancréas ne sont pas actifs après la nuit tombée… Nous ne sommes donc pas censés manger le soir tard ou la nuit. Privilégiez des repas tôt, ou allégez les repas si vous n’avez pas le choix de l’horaire du dîner.

Bougez le plus possible au quotidien (30 minutes minimum d’activité physique modérée) et allez le plus souvent en contact avec les éléments de la nature pour vous recharger !

Rappelez-vous toujours que « Less is More » ! Comme disant Julia Child, « Everything in moderation, including moderation. »

« Think outside the box », soit « pensez hors des sentiers battus » ! Soyez perpétuellement curieux et chercher votre vérité !

Mais alors comment booster son sytème immunitaire ?

• Consommez des aliments vivants, des fruits et légumes brutes, de qualité biologique. Des noix, des oléagineux, des bons corps gras (avocat, olives, noix de coco, huiles de première pression riches en oméga-3 comme le lin, le chanvre, etc.).

• Favorisez les aliments riches en vitamine C antioxydante. Voici dans l’ordre décroissant les aliments les plus riches en vitamine C (mg/100g) selon Ciqual / Anses : goyave crue (228), cassis cru (181), persil frais (177), poivron rouge (159), raifort cru (152), chou frisé (145), brocoli cru (106), kiwi (92,7), algue dulse (83,6), litchi (71,5), fraise (67,4), papaye (61,4), chou rouge (58,5), algue nori (57,3), orange (57), chou-fleur (56,6), chou rave (55,1), citron (51), oseille crue (48), épinards crus (41,1), etc. Vous avez de quoi faire !

• La vitamine E est également très antioxydante. Vous la trouvez dans l’huile de germe de blé (149 mg/100g), l’huile d’avocat (45,3 mg/100g), l’huile de carthame (36,4 mg/100g), ou l’huile de noisettes (28,6 mg/100g).

• Buvez des jus verts riche en chlorophylle.

• Consommez des bonnes protéines : graines germées, algues, oeufs bio du label « bleu blanc coeur » pour bénéficier d’oméga 3 anti-inflammatoires, et de bon cholestérol.

• Assurez-vous de bien digérer : bien se nourrir, c’est bien digérer pour bien absorber puis assimiler les nutriments. Mais bien digérer, c’est aussi s’assurer de choyer son système immunitaire : 80% de ce dernier est fait dans l’intestin ! D’où l’importance d’une bonne alimentation.

• Un bon transit est également important pour éviter de s’auto-intoxiquer : une selle par jour minimum. Idéalement, une selle par repas ! Si vous avez du mal à y aller, buvez la veille au soir des infusions de plantes laxatives douces comme la mauve, la guimauve, la rhubarbe. Par exemple, l’infusion Richtercelle-ci ou celle-ci, ou encore la fameuse tisane B-slim avec du séné (plus fort). Vous pouvez éventuellement faire une cure de probiotiques : chez LPEV, je recommande Nergeflore TLR 10M dans le cas où vous suspectez une perméabilité intestinale, dans le cas de MICI, ou de maladies auto-immunes. Sinon, privilégiez le Nergeflore Référence dans le cas de constipation ou en prévention des infections hivernales. 1 gélule par jour, le matin à jeun, à avaler avec un grand verre d’eau. Pour les enfants, Nergeflore enfance (1 sachet par jour à diluer dans de l’eau ou du jus, à prendre à distance des repas, pendant 10 jours puis 3 fois par semaine) pour les petits de moins de 4 ans. Au delà de 4 ans Nergeflore Référence si pas d’antécédents familiaux d’allergies, sinon le Nergeflore TLR (1 géule par jour à avaler avec un verre d’eau ou à ouvrir et à mélanger à un jus si la gélule est trop grosse. Pendant 10 jours puis 3 fois par semaine). Pour commander, téléphonez à LPEV et indiquez le code praticien 1443492.

• Complémentez-vous  en vitamine D. Je recommande la vitamine D3 issue du lichen boréal de chez D-plant. A minima 1000 UI, soit 1 goutte par jour. 2000 à 3000 UI si votre taux est entre 22 et 30 ng/ml (soit 3 gouttes d’une solution à 1000 UI), et 5000 UI si vous êtes inférieurs à 22 ng/ml (soit 5 gouttes d’une solution à 1000 UI).

•  Faites une cure de pollen frais de ciste. Le pollen frais est un aliment cru, vivant, très complet et complexe. C’est un « super-aliment » et probiotique naturel. Par sa richesse nutritionnelle, il renforce la vitalité et les défenses immunitaires de l’organisme. En fonction de la plante d’origine, le pollen a des propriétés différentes : ici, je vous propose le ciste, qui est riche en ferments lactiques, vit. E et B1, sélénium et caroténoïde. Il est équilibrant, général mais aussi de la flore intestinale (et on l’a vu, la majorité de notre système immunitaire se fait dans notre intestin) et dynamisant. 1 càS le matin, ou dans la matinée, avec vos fruits, ou à jeun. Insalivez bien.

• Contrôlez vos taux de fer, zinc, sélénium, iode et complémentez-vous si besoin. Ce sont des cofacteurs indispensables à de nombreuses réactions métaboliques dans l’organisme.

• Vous pouvez faire une cure de magnésium marin, ou encore mieux d’eau de mer à l’isotonie (chez Biovie).

•  L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) peut aussi aider : tout est expliqué dans ce précédent article.

• Et une cure de plante : l’échinacée, le sureau et le cassis sont très intéressantes pour soutenir le système immunitaire. La forme galénique sous laquelle les consommer est importante. Je recommande la technologie Quantis du Laboratoires LPEV : cette technologie brevetée, made in France, permet de récupérer le totum de la plante à froid en cassant la membrane pecto-cellulosique. L’infusion par exemple, ne va permettre de bénéficier qu’uniquement des molécules hydrosolubles. Les macérats huileux, uniquement les molécules liposolubles. Le support utilisé est de la glycérine pour la conservation (donc pas d’alcool, ni de sucres). Chaque flacon est préparé à la commande, expédié sous 48 heures et ne contient pas de code barre (ne destabilise ainsi pas le pouvoir énergétique / vibratoire de la plante contenu dans le produit). Chez LPEV, je recommande les Quantis 2/3 échinacée + 1/3 sureau, ou Quantis 2/3 échinacée + 1/3 cassis bourgeon. Pour les commander, téléphonez-leur et indiquez le code praticien 1443492.

Quelle quantité prendre ? 5 ml 3 à 4 fois par jour pendant 7 à 10 jours. Pour les enfants, ce sont les mêmes produits, mais donner 1ml/10kg de poids corporel, plusieurs fois par jour sans dépasser 10 ml / jour.

• Les huiles essentielles intéressantes sont : l’arbre à thé, le ravintsara, la menthe poivrée, l’eucalyptus radié, le thym. Si vous prenez les transports en commun par exemple, mettez 1 à 2 gouttes de ravintsara ou arbre à thé sur votre écharpe et respirez dedans ! Pour les enfants, l’eucalyptus radié est ok et agréable ! Appliquez-en au niveau de la plante des pieds le soir, sur un mouchoir à côté du lit. Vous pouvez également les masser (qui n’adorent pas les massages :)) avec de l’huile végétale mélangée à de l’huile essentielle d’eucalyptus radié (à diluer à 20% dans de l’huile végétale, soit 20% d’huile essentielle et 80% d’huile végétale).

Voici les indications de la Compagnie des Sens pour la Grippe, ou pour renforcer l’immunité :

UTILISATION SIMPLE

  • Dès 3 ans. Par voie cutanée, 1 goutte d’Eucalyptus Radiata dans 4 gouttes d’huile végétale en massage sur le thorax et la gorge, 3 fois par jour jusqu’à amélioration.
  • Dès 3 mois. Par voie cutanée, 1 goutte d’Eucalyptus Radiata dans 9 gouttes d’huile végétale en massage sur le thorax et la gorge, 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

UTILISATION EN SYNERGIE

Dès 3 ans. Verser le nombre de gouttes indiquées sur la notice de votre diffuseur et diffuser par plages de 30 minutes maximum, jusqu’à 5 fois par jour :

  • 90 gouttes d’huile essentielle de Niaouli
  • 120 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata
  • 150 gouttes d’huile essentielle de Citron
  • 150 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara

Source : Couic-Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles.

EUCALYPTUS RADIATA OU RAVINTSARA ?

Si l’Eucalyptus Radiata est utile en cas de grippe ou pour renforcer l’immunité grâce à ses propriétés immunostimulantes, la meilleure huile essentielle reste celle de Ravintsara : par voie cutanée, diluée à 10% dans une huile végétale pour les bébés et femmes enceintes de plus de 3 mois, et par voie orale, en ingérant une goutte de Ravintsara 4 fois par jour dès 3 ans.

•  Ayez une hygiène nasale quotidienne (vous en avez bien une buccale bi voir tri quotidienne !) en pratiquant un lavage de nez à minima 1 fois par jour, le matin, et le soir en plus si possible. Le nettoyage du nez à l’eau salée avec un lota (récipient qui a la forme d’un petit arrosoir à l’embout arrondi) est un geste naturel et simple que beaucoup de personnes ignorent. Ce geste est issu de la médecine ayurvédique, et permet une prévention des rhinites, sinusites et autres troubles ou encombrement des voies O.R.L., en renforcant l’immunité des voies respiratoires. Vous pouvez trouver la Rhino Horn, corne de lavage de nez dans la plupart des pharmacies. 

Comment faire ?

Mettez 1 càc rase de fleur de sel (sel non raffiné) + 1/2 càc de sels de magnésium (sel de Nigari).  Ajoutez de l’eau tiède, à environ 34° C, jusqu’à l’encolure. Remuez doucement ou laissez reposer 1 ou 2 min pour que les sels se dissolvent bien. Vérifiez que la température de la solution est agréable en versant quelques gouttes sur le dos de votre main.  Placez-vous ensuite au-dessus du lavabo, et placez l’embout du lota à l’entrée de la narine. Trouvez la position idéale, en inclinant la tête vers l’avant (au-dessus du lavabo !) et en la tournant sur le côté (si vous mettez de l’eau dans la narine gauche, tournez la tête à gauche pour que l’eau s’écoule dans la narine droite en bas). Lorsque la solution a été épuisée à moitié, retirez le lota, évacuez l’eau en soufflant et faire de même de l’autre côté en épuisant la seconde moitié de la solution saline.

• Aidez-vous du froid : pratiquez la douche écossaise (finir sa douche par du froid), ou les bains froids ! Les bains de Kneipp (bains de siège à friction froid) peuvent être utilisés en préventif pour renforcer le système immunitaire ou en curatif pour faire diminuer la fièvre.

• Procurez-vous un sauna portatif  à infra-rouges (pas à vapeur) pour faire du sauna chez vous à minima 1 fois par semaine. Le sauna booste le système immunitaire comme indiqué dans cet article scientifique]. Pour réaliser le sauna dans les régles de l’art, reportez-vous à cet article.

•  Faites du sport, chez vous ou en pleine nature idéalement, pour activer votre métabolisme. Une activité physique régulière et modérée active le système immunitaire. Les exercices de Kayla Itsines par exemple sont très bien à faire chez soi. Il existe également de nombreuses applications gratuites pour se gainer !

•  Ne cédez pas à la panique et à la psychose ambiante : les émotions et les pensées influencent notre système immunitaire. Les émotions négatives, comme la peur et la colère entre autres, conduisent à l’affaiblissement du système immunitaire, on parle d’effets immunosuppresseurs des émotions négatives. Cela a été montré dans de nombreuses études. Par exemple, l’une d’entre elles, a mesuré le taux d’immunoglobine salivaire (S-IgA), un type d’anticorps présents dans les sécrétions des muqueuses et assurant la première ligne de défense contre les agents pathogènes dans les voies respiratoires supérieures, dans le système gastro-intestinal et le tractus urinaire. Deux groupes ont été créé pour cette étude et un groupe témoin (30 sujets au total : 13 hommes et 17 femmes, moyenne d’âge 38 ans). Le premier groupe expérimental était soumis à un état émotionnel positif (compassion/empathie), le deuxième à un état émotionnel négatif (colère/frustration) ce pendant 5 min. Deux méthodes d’induction furent testées : la première était une méthode d’auto-induction (complétée par Biofeedback)  et la deuxième une méthode d’induction externe (en visionnant des vidéos).

Résultats : Une exposition de 5 minutes à l’empathie et la compassion augmente immédiatement les taux de S-IgA contrairement à colère et la frustration. De plus on constate que les taux d’S-IgA sont restés bas pour le groupe soumis à la colère et la frustration ce pendant 5 heures après l’expérimentation, alors que ceux soumis à l’empathie et la compassion montraient des valeurs de S-IgA augmentées pendant encore plusieurs heures après l’expérimentation.

Conclusion : L’augmentation d’S-IgA salivaire après émotion positive a surtout été observée avec la technique d’auto-induction et perdurait durant 6 heures alors que celle utilisant des video ne montrait pas ou peu  de variation.  Au contraire, le groupe expérimentant les émotions négatives comme la colère et la frustration montrait dans un premier temps une augmentation immédiate d’S-IgA suivie d’une forte diminution, celle-ci étant conservée durant 5 heures !
Cette étude montre également l’influence positive du biofeedback de cohérence cardiaque comme technique de gestion du stress et des émotions négatives influençant le taux de S-IgA. Donc une de mes recommandations : pratiquez la cohérence cardiaque ! Pour en savoir plus, lisez cet article.

Et pratiquez l’amour envers vous-même, comme le dit si bien Nathalie Lefèbvre avec le titre de son livre « C’est décidé, je mépouse !« , et envers les autres. Car oui, l’amour aide à renforcer le système immunitaire ! Au niveau anatomique, c’est la glande du thymus qui est en partie responsable de notre système immunitaire (production, la maturation et la différenciation des lymphocytes T). D’un point de vue énergétique, cette glande endocrine est directement reliée au chakra du cœur : en vivant dans l’énergie du coeur et de l’amour et non dans le mental, vous booster votre immunité ! Je vous invite d’ailleurs à lire « L’intelligence quantique du coeur » de Stéphane Drouet.

« La peur psychologique n’a rien à voir avec la peur ressentie face à un danger concret, réel et immédiat. La peur psychologique se présente sous une multitude de formes : un malaise, une inquiétude, de l’anxiété, de la nervosité, une tension, de l’appréhension, une phobie, etc. Ce type de peur concerne toujours quelque chose qui pourrait survenir et non pas ce qui est en train d’arriver. Vous êtes dans l’ici-maintenant, tandis que votre mental est dans le futur…  La vie , c’est maintenant ». Eckhart Tolle

Partagez cet article !

Et prenez soin de vous !

3 commentaires sur “Comment booster votre système immunitaire ?

  1. Très bon conseils, je vous remercie pour cet article passionnant et plein de bon sens.
    Je vais suivre vos conseils. Tous mes remerciements …

  2. Merci Sarah pour ces recommandations, obligée à rester à la maison jusqu’à nouvel ordre ,je vais me servir de tout ce temps que l’on m’offre et appliquer vos conseils.
    Je vais même avoir le temps de re lire votre livre..
    Allez je vais déjà beaucoup mieux. .
    Portez vous bien Sarah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.